-- -- -- / -- -- --
Monde

L’armée syrienne prend le contrôle de la ville Al-Qaryatayn

L’armée syrienne prend le contrôle de la ville Al-Qaryatayn

L’armée syrienne a repris le contrôle de la ville Al-Qaryatayn, dans le centre du pays, lors de l’assaut lancé dimanche matin contre un bastion du groupe terroriste injustement appelé « Etat islamique » (Daech/EI), ont rapporté des médias.

Les militaires syriens sont déjà parvenus à reprendre le contrôle des zones résidentielles de la périphérie de la ville chrétienne d’Al-Qaryatayn, rattachée au gouvernorat de Homs, et située au sud-ouest de Palmyre, a rapporté l’agence de presse Ria-Novosti. L’offensive de l’infanterie se déroule sous le couvert des pièces d’artillerie ainsi que des hélicoptères de l’armée de l’air syrienne. L’armée gouvernementale a détruit le matériel militaire des terroristes se trouvant à portée de tirs à l’entrée de la ville. Des combats acharnés sont actuellement en cours au nord-est, au sud et sud-ouest d’Al-Qaryatayn. Certains terroristes de Daech cherchent à fuir en direction des montagnes proches, selon des médias. La ville d’Al-Qaryatayn était tombée aux mains des terroristes de Daechen août dernier après des combats intenses opposant l’EI aux forces gouvernementales et aux combattants loyalistes. Cette ville clé est reliée par une route à la cité antique de Palmyre, et les terroristes s’en servaient pour transférer des renforts et des munitions dans les territoires sous leur contrôle. Par ailleurs, l’armée turque a de nouveau bombardé des positions de Daechen Syrie, a rapporté samedi la presse turque.

Ces tirs de mortiers lancés depuis la région frontalière de Kilis (sud) ont ciblé des implantations du groupe terroriste près de la ville d’Azaz, dans le nord de la Syrie, a précisé l’agence Dogan. Ces tirs ont été précédés de frappes aériennes sur la même région, menées par la coalition dirigée par les Etats-Unis, selon cette agence de presse privée. C’est la première fois que la presse turque se fait l’écho de tirs turcs contre des positions de l’EI en Syrie depuis début mars, quand des positions dans le nord de la province d’Alep avaient été ciblées. L’EI avait été aussi visée en janvier, après un attentat-suicide qui avait tué 12 touristes allemands dans le quartier historique de Sultanahmetà Istanbul. Cette attaque, non revendiquée, a été attribuée par la Turquie au groupe terroriste Daech.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email