-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’armée prône la voie d’un dialogue sérieux

L’armée prône la voie d’un dialogue sérieux

L’institution militaire affirme encore une fois sa position, en prônant la voie d’un dialogue national inclusif, écartant en même temps toute possibilité de passer par une période de transition, vue comme porteuse de « conséquences incertaines ».
C’est à travers l’éditorial de la revue El Djeïch, dans son numéro publié vendredi passé, que l’Armée a écrit à ce propos : « En pareille crise complexe que traverse notre pays, l’intérêt de la nation, comme l’avait souligné le Haut commandement de l’ANP dès le début, est d’opter pour la voie du dialogue sérieux, fructueux et constructif et d’aller, dans les plus brefs délais, vers la recherche de solutions adéquates, à même d’éviter à notre pays de verser dans des futilités qui rendraient la situation encore plus complexe et couperaient définitivement la voie à la période de transition qui ne pourrait que conduire à une situation encore plus difficile à maîtriser ».
Le même éditorial est revenu sur l’appel lancé par le chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah, où il réitère l’impératif de rester dans la solution constitutionnelle et d’accélérer la démarche permettant la mise en place une instance indépendante pour l’organisation des élections dans les plus brefs délais. Et d’indiquer à ce titre : « Il importe d’entourer les dispositions en rapport à cette démarche par des instruments constitutionnels adéquats que sont la Constitution et l’installation de l’instance indépendante chargée de l’organisation et de la supervision des élections en tant qu’outil légal garantissant le déroulement d’élections présidentielles libres, intègres et crédibles ».
« La position de notre institution, qui est que la solution à la crise passe impérativement par l’option de la légitimité constitutionnelle qui permettra au peuple l’exercice de son droit à élire le président de la République dans les plus brefs délais, et avant cela convier à la table du dialogue des personnalités nationales et des élites sincères et fidèles à la patrie afin de trouver une issue favorable qui satisfait l’ensemble, découle de la conviction de l’institution, de son souci de veiller à la continuité de l’Etat et de son attachement aux engagements qu’elle a exprimés, en de maintes occasions, d’accompagner le peuple algérien et les institutions de l’Etat et de faire échec à tous les scénarios aux néfastes desseins », poursuit l’éditorial.
Ce qui, selon l’organe de l’armée, fera barrage à toute tentative de prolonger la durée de la crise. « La conviction en la nécessité du dialogue entre les fils de la patrie une et indivisible et à ce que ce dernier soit la priorité, en cette conjoncture précise, est de nature à économiser du temps en réduisant la durée de la crise, comme elle donnera lieu à la proposition d’initiatives sérieuses de sortie de crise et, par la même, permettra de neutraliser toute proposition destinée clairement à faire perdurer la crise ».
Et de préciser dans le même sillage :« Aujourd’hui, et plus que jamais, les intentions malveillantes et les plans diaboliques, les dépassements outranciers et dangereux de certaines parties qui, suivant la logique des bandes, cherchent à abuser l’opinion publique, les tentatives désespérées de susciter le doute sur toute initiative nationale crédible à même de mener vers une véritable sortie de crise, à travers l’utilisation immorale des médias, qu’il s’agisse de journaux ou de supports audiovisuels, pour construire des scénarios farfelus et distiller des mensonges venimeux, des informations erronées ou falsifiées, n’ont d’autre but que de voir la situation perdurer, voire s’aggraver ».
En outre, l’éditorial d’El Djeïch met en garde contre tout dialogue « stérile et infructueux », et estime que les « concessions réciproques » sont de mise en vue de converger les points de vue et d’aboutir à une issue de la crise. « Enfin, il est important de rappeler que seul le dialogue est à même d’ouvrir la voie à une issue légale et constitutionnelle garantissant l’organisation des élections présidentielles le plus rapidement possible, tant il est vrai que les discussions stériles et infructueuses ne sont que perte de temps et d’occasions pour l’ouverture d’un dialogue véritable et sincère, fait de concessions réciproques, qui rapprocherait les points de vue au service de l’intérêt suprême du pays et la satisfaction davantage de revendications exprimées par le peuple ».
Et pour conclure, l’institution militaire rappelle l’importance de maintenir « la cohésion du peuple » et la consolidation des efforts pour faire accoster l’Algérie dans le bon quai. « Cette aspiration participera au renforcement de la cohésion du peuple ainsi que la conjugaison des efforts de tous, garantissant au pays de poursuivre sa marche vers le développement dans un climat de sécurité et de stabilité », note le même texte. 
Aziza Mehdid

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email