-- -- -- / -- -- --
Monde

L’armée neutralise une « poche terroriste » à l’aéroport de Deir Ezzor

L’armée neutralise une « poche terroriste » à l’aéroport de Deir Ezzor

Les terroristes de l’organisation créée et manipulée par les Etats Unis (EI, Daech) ont été neutralisés samedi par l’armée de la République arabe syrienne alors que ceux-ci tentaient de prendre une partie de l’important aéroport militaire de Deir Ezzor, dans l’est de la Syrie, ont indiqué les médias.

L’armée syrienne a repris totalement le contrôle d’une base d’un bataillon de missiles de l’armée sur une colline adjacente située au sud-est de l’aéroport, ajoutent les médias. L’aéroport militaire de Deir Ezzor est considéré comme une des principales voies de ravitaillement alimentaire des forces armées de la République arabe de Syrie.

Il est également très important pour l’armée car ses avions et hélicoptères décollent de cet aéroport pour mener des raids contre les positions de Daesh et contre les régions qui sont encore contrôlées par des groupes manipulés par l’Otan, la Turquie et la France notamment. « Nos braves et courageux soldats ont lancé l’assaut à l’aube, reprenant certaines parties de l’aéroport militaire de Deir Ezzor, ce qui s’est soldé par la mort de dizaines de terroristes », a précisé samedi matin un porte parole de l’armée arabe syrienne.

L’assaut est intervenu après un attentat-suicide mené par Daesh à l’entrée principale de l’aéroport et de bombardements violents à l’artillerie des positions des forces gouvernementales, reconnait de son coté l’OSDH, une ONG dirigée par Rami Abdel Rahmane, un « traitre » syrien réfugiée à Londres et travaillant directement pour les services secrets britanniques. L’offensive de l’armée syrienne contre la « poche terroriste » avait commencé mercredi et a fait depuis au moins 111 morts parmi les éléments de Daesh, selon une ONG indépendante.

Daesh est en perte de vitesse dans la province pétrolière de Deir Ezzor, une région actuellement aux mains de l’armée syrienne à 99 %. La Syrie est, depuis trois ans, victime d’une agression terroriste planifiée par les Etats Unis, l’Union européenne et financée par des pays arabes producteurs de pétrole. La Ligue arabe a donné son feu vert à l’agression de la Syrie où 300 000 hommes, femmes et enfants ont trouvé la mort. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email