-- -- -- / -- -- --
Monde

L’armée gouvernementale s’approche de la frontière

L’armée gouvernementale s’approche de la frontière

L’armée syrienne s’approche de plus en plus de la frontière turque de la province de Lattaquié, et de deux aéroports militaires occupés à Idleb, à partir de la province d’Alep, apprennent les correspondants de presse.

Cette avancée réalisée plus précisément dans la province nord-est de Lattaquié, s’est faite grâce à la prise par l’armée d’un grand territoire montagneux connu sous l’appellation al-Kouz.

Ce qui lui a permis en même temps de sécuriser l’autoroute Lattaquié-Kassab, coupée depuis plus de trois années, et d’avoir sous sa couverture de feu plusieurs passages frontaliers illégaux utilisés par les miliciens.

Il est question dans ce gouvernorat de la formation d’un nouveau contingent armé supplétif des forces gouvernementales. Formé par des citoyens, il aura pour mission de prendre en main la préservation de la sécurité des régions reconquises, a explique le préfet de ce gouvernorat Khodor al-Salem pour l’agence Sputnik.

Dans la province d’Alep, le sud est désormais totalement nettoyé de toute présence de la branche d’Al-Qaïda le front al-Nosra et de son allié Ahrar al-Cham.

Dans la nuit de samedi à dimanche, l’armée a repris aux terroristes ses derniers derniers villages. Cette avancée lui a permis aussi de s’approcher de deux aéroports militaires qu’elle avait perdus dans le passé : celui de Taftanaz et celui d’Abou-l-Zohour situés tous deux dans le gouvernorat d’Idleb.

Le premier avait été conquis par l’Armée d’opposition soutenue par l’Otan et Israël, avant de passer entre les mains du front al-Nosra. Le second qui se trouve à l’est d’Idleb a été conquis le mois d’aout dernier par le Nosra.

Trois villages seulement le séparent des forces régulières. Les forces armées de la République arabe syrienne ont repris, ces derniers temps, plusieurs régions du pays dont les provinces stratégiques de Hama et Lattaquié. Plusieurs localités ont été reprises aux terroristes. Avec l’appui des milices populaires, musulmans sunnites, alaouites, druzes ou chrétiens, l’armée gouvernementale a gagné du terrain grâce aussi aux frappes aériennes de l’armée russe.

Dans la province de Hama (centre), constatent les médias, l’armée arabe syrienne a pris le contrôle d’une zone stratégique qui est passe d’être abandonnée par les terroristes, et ce le long de l’autoroute qui va de Damas, la capitale, jusqu’à Alep en passant par Homs. Cette région est aux mains de l’Armée de la conquête, une alliance de terroristes soutenus par l’Arabie saoudite et la Turquie qui comprend le Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email