-- -- -- / -- -- --
Monde

L’armée d’Israël saccage sauvagement la mosquée Al Aqsa

L’armée d’Israël saccage sauvagement la mosquée Al Aqsa

Pour la 3ème journée consécutive, les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut mardi matin la mosquée sainte d’Al Aqsa, dans le but de chasser les fidèles palestiniens et faire rentrer par la force les colons israéliens. Aucun pays musulman n’a jugé opportun d’envoyer une force militaire commune pour sauver le 3ème Lieu saint de l’Islam.

Des affrontements ont éclaté, opposant les fidèles aux forces d’occupation qui ont fait un usage excessif de gaz lacrymogène et assourdissantes et ainsi que des balles en caoutchouc. Des snipers israéliens se sont même déployés sur les toits des bâtiments donnant sur la mosquée au moment de sa prise d’assaut par les militaires de l’occupation.

Selon la correspondante de la chaine panarabe Al Mayadeen, les forces d’occupation ont fermé toutes les portes menant à la mosquée et interdit aux fidèles d’y avoir accès. Elles ont également assiégé les médecins et les membres des services de secours présents dans la clinique de la mosquée et arrêté l’un d’entre eux. Le croissant rouge palestinien a fait état de sept fidèles blessés suite à ces affrontements.

Al Mayadeen a évoqué le bilan de 26 blessés suite à des tirs de balles de caoutchouc ayant visé les fidèles. « La police a pris d’assaut la mosquée Al-Aqsa et est arrivée jusqu’au pied de la chaire de Salaheddine, avant de ressortir face à la résistance qu’ils ont rencontrée à l’intérieur », a pour sa part affirmé Firas al-Dibs, porte-parole du Waqf, l’organisation dépendant de la Jordanie qui gère le lieu saint.

« Il s’agit de la journée la plus violente », a-t-il dit à l’AFP. « Moi, mes enfants et mes petits-enfants, sommes prêts à verser notre sang pour Al-Aqsa », a également dit à l’AFP l’un des manifestants palestiniens, Khaled Touffaha, un commerçant de 46 ans. « Les Israéliens veulent diviser l’esplanade mais ils n’y parviendront pas », a-t-il ajouté.

Lundi, les forces d’occupation ont arrêté environ neuf fidèles palestiniens et violemment agressé d’autres qui priaient dans la mosquée Al Aqsa, a pour sa part indiqué le site palestinien Arab48. Les tensions sont avivées par les fêtes du nouvel an juif, qui ont commencé dimanche soir et s’achèvent mardi soir, et avec la visite provocatrice des colons juifs à cette occasion sur l’esplanade. Les autorités palestiniennes affichent un silence complet.

Le « gouvernement » de Mahmoud Abbas, un fervent défenseur de l’entité sioniste ne s’inquiète nullement de voir le gouvernement israélien remettre en cause un statu quo ancien et autoriser les colons juifs à prier sur l’esplanade. La Ligue arabe, occupée à superviser les crimes saoudiens contre les femmes et les enfants du Yémen n’a pas jugé utile d’appeler à la convocation urgente du Conseil de sécurité de l’ONU. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email