-- -- -- / -- -- --
Monde

L’armée détruit une usine de Daech près d’Alep

L’armée détruit une usine de Daech près d’Alep

Les forces gouvernementales syriennes, soutenues par des combattants populaires, ont détruit une usine d’explosifs et de munitions déployée par le groupe terroriste autoproclamée « Etat islamique » (Daech/EI) près d’Alep, ont rapporté des médias.

L’usine se trouvait dans une banlieue sud de la ville et était de toute évidence utilisée pour fabriquer des explosifs, des mines et des obus artisanaux, selon un correspondant de l’agence Ria-Novosti sur place. Les terroristes de Daech et du Front al-Nosra ont attaqué Alep, l’une des plus grandes villes syriennes, en 2012. Depuis le début du conflit, la population d’Alep a diminué de 2,5 à 1 million de personnes.

A l’heure actuelle, les terroristes retiennent toujours le contrôle d’une partie de la ville, bien que l’armée syrienne ait réussi à briser le siège dans plusieurs banlieues d’Alep et de perturber l’approvisionnement des terroristes.A rappeler que le porte-parole du Front Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda en Syrie, son fils et 20 autres membres du groupe terroriste ont été tués dimanche dans des frappes aériennes sur le nord-est du pays, selon les services secrets britanniques répercutés par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). « Abou Firas al-Souri, son fils et au moins 20 éléments d’Al-Nosra, de Jound al-Aqsa ainsi que des ouzbeks, ont été tués dans des frappes sur des positions dans la province d’Idleb », a déclaré le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, un « agent » syrien au service du MI6. D’après les médias Abou Firas al-Souri était en réunion avec d’autres terroristes dans un siège d’Al-Nosra à Kafar Jales, au nord-est de la ville d’Idleb, lorsqu’ils ont été visés par les raids ».

La province d’Idleb est aux mains d’Al-Nosra et de ses alliés depuis 2015. On apprend par ailleurs que Washington va augmenter le nombre de soldats de forces spéciales américaines déployés en Syrie, actuellement au nombre d’une cinquantaine. « Rien n’a été décidé pour l’instant », a indiqué samedi un haut responsable américain.Ces nouveaux effectifs auraient la même mission que les militaires déjà déployés depuis l’automne dernier. « Il s’agit de plus faire de ce que nous faisons déjà », a expliqué le responsable américain, sans préciser le nombre de soldats qui seraient ainsi déployés. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email