-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’armée demande le retour au calme à In Salah

L’armée demande le retour au calme à In Salah

Le ministère de la Défense nationale MDN) a tenu à rétablir la vérité sur les événements d’In Salah qui se sont déroulés avant-hier, dans une mise au point visant à couper court à toutes les mauvaises interprétations et aussi à lever les équivoques sur son action visant à rétablir le calme et la sérénité dans cette région du pays.

Le commandant de la 6e Région militaire, le général-major Athamnia Ammar, s’est réuni avant-hier avec 29 représentants de la société civile à In Salah et après avoir écouté leurs préoccupations et leurs revendications, a demandé la levée du sit-in des militants anti-gaz de schiste et le retour à la normale. C’est ce qui ressort de la mise au point du MDN rendue publique hier.

Le ministère affirme que « le commandant de la 6e Région militaire a écouté les préoccupations (des représentants de la population) et leurs revendications, tout en les exhortant à faire prévaloir la raison et faire preuve de responsabilité « .

Selon le communiqué, le chef de la 6e Région a également appelé les représentants de la société civile à « soutenir les efforts d’apaisement et à éviter tout acte de sabotage ou de destruction des biens publics et privés », selon les termes du document diffusé hier par l’institution militaire.

Le représentant du MDN « a également insisté sur la nécessité d’éviter toute forme de provocation ou d’affrontement avec les forces de maintien de l’ordre, de lever le sit-in pacifiquement, de laisser place au retour à la vie normale et de ne pas entraver les activités quotidiennes de la population », indique la même source.

Après avoir rencontré les représentants de la société civile, Le général-major Athamnia s’est réuni ensuite « avec les responsables des différents services et forces de maintien de l’ordre, afin de coordonner les efforts pour assurer l’ordre public dans le cadre du strict respect des lois de la République », précise le communiqué du MDN.

Cette mise au point du ministère de la Défense nationale aurait été rendue nécessaire en raison des « lectures tendancieuses « de certains médias qui ont publié des propos d’un militant anti-gaz de schiste, selon lequel le responsable militaire autorisait la remise des tentes au niveau de la place baptisée « somoud « (résistance) par les militants anti-gaz de schiste, et à l’entrée du forage de gaz de schiste, voire qu’il allait envoyer d’autres tentes pour les manifestants.

« Quant aux lectures contenues dans certains quotidiens parus aujourd’hui (hier, Ndlr), le ministère de la Défense nationale dément catégoriquement toute autre interprétation. « , conclut la mise au point du MDN. Pour rappel, l’ANP est intervenue lundi pour contenir la situation à In Salah, qui risquait de conduire à l’enlisement suite aux affrontements entre manifestants opposés au gaz de schiste et membres des forces de l’ordre.

Comme nous l’avons écrit dans notre édition d’hier, les militaires ont pris le risque au milieu des échanges de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc lancés par les forces de l’ordre et les pierres et autres projectiles avec lesquels ripostaient les manifestants pour obtenir la fin « des hostilités « entre les deux parties.

Le déploiement des éléments de l’ANP sur le terrain a été suivi par une réunion ayant regroupé les représentants des manifestants et des autorités sécuritaires pour tenter de faire baisser la tension qui régnait dans la ville d’In Salah.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email