-- -- -- / -- -- --
MENASahel

L’AQMI préparerait des attentats en Libye ‎

L’AQMI préparerait des attentats en Libye ‎

Les services secrets libyens ont mis en garde contre des attentats terroristes ‎commandités par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), visant à saborder le ‎processus politique parrainé par l’ONU visant à préparer un double scrutin législatif et ‎présidentiel crucial prévu le 24 décembre prochain.

Dans un communiqué déclassifié dont le Jeune Indépendant détient une copie, le ‎directeur des services secrets libyens, général Houssine Mohamed Khalifa, ‎informe le chef du gouvernement d’union nationale Abdelhamid Dbeiba que ‎ses services détiennent des « informations quasi-certaines »  selon lesquelles ‎le groupe terroriste crée en Algérie préparait plusieurs attaques terroristes notamment ‎dans l’Ouest de la Libye‎.

‎« Les attaques cibleront les villes de Tripoli, Zaouïa et Sorman dans l’ouest », ‎précise le document, dans lequel le chef du gouvernement est appelé à prendre ‎les mesures nécessaires.‎

Il convient de signaler que la Libye a été, le 6 juin dernier, la cible d’un attentat ‎à la voiture piégée qui a visé un check-point dans la ville de Sebha (sud), ‎causant la mort de deux agents des forces de l’ordre. Cette attaque a été ‎revendiquée par le groupe terroriste Etat islamique (EI).‎

Basé principalement dans le sud du pays, Al-Qaïda au Maghreb islamique a ‎profité des années durant du chaos libyen pour organiser ses rangs et occuper ‎du terrain. Mais depuis 2016, le groupe terroriste algérien a perdu du terrain, ‎notamment après la mort de son chef historique Abdelmalek Droukdel, ‎remplacé cinq mois après par Abou Oubaïda Youssef al-Annabi à la tête de ‎l’organisation.  ‎Washington a offert 7 millions de dollars pour toute information permettant de localiser ou d’identifier le nouveau chef d’AQMI.

Il est à rappeler que la Libye a plongé dans le chaos avec la chute en 2011 du ‎régime de Mouammar Kadhafi, un chaos marqué par l’existence de pouvoirs ‎rivaux, par des violences sanglantes et par la présence de milices, de ‎combattants étrangers et de groupes terroristes.‎

L’interminable transition politique libyenne s’est accompagnée d’une ‎désintégration de l’appareil sécuritaire, favorisant l’arrivée dans le pays ‎d’Afrique du Nord de groupes terroristes, au premier rang desquels figure l’EI ‎dès 2014.‎

Le document transmis à Dbeibah

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email