-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’approvisionnement en viandes rouges perturbé

L’approvisionnement en viandes rouges perturbé

Si les choses semblent au beau fixe pour la filière des viandes blanches, celle des viandes rouges connait, pour sa part, des perturbations en termes de distribution et risque de se compliquer à l’approche de mois de ramadan.

Ce problème a commencé à peser lourdement sur les distributeurs de viandes rouges depuis la prolongation des horaires du couvre-feu, soit de 15 heures à 7 H à Alger, décidée dans le cadre de la prévention contre la propagation du Covi-19.

C’est ce qu’a affirmé hier au Jeune Indépendant , le président de la Commission nationale des distributeurs de viandes rouges relevant de l’ANCA ( Association nationale des Commerçants et artisans), M. Merouane Khiare. Appelant les autorités publiques à étudier les cas des éleveurs qui fournissent ce produit aux marchés de gros de la capitale, il suggère de ce fait de leur délivrer des autorisations de déplacement dérogatoire.

Et de s’étaler sur leur préoccupation : « Les préparatifs pour accueillir le mois de ramadan se déroulent de manière ordinaire. Cependant, le seul problème qui se pose est celui de nos fournisseurs. Etant donné les nouveaux horaires du couvre-feu instaurés à Alger, les éleveurs, dont la grande majorité est de l’Ouest ou du sud du pays ( Saida, Tiaret, Tissemsilt, Kasr El Boukhari), ne peuvent plus nous livrer la marchandise à temps ». Et de poursuivre dans ce sens : « nous appelons les autorités publiques à intervenir afin de régler le problème de nos fournisseurs en leur accordant des autorisations afin de pouvoir travailler sans contraintes ».

Ce commerçant qui exerce au marché de gros d’El Harrach a souligné que cette entrave a déjà affectée la chaine de distribution des viandes rouges notamment à Alger, et que cette perturbation risque de se compliquer davantage avec l’augmentation systématique de la demande en la matière durant le mois sacré. Il a toutefois rassuré quant à la disponibilité des quantités de cet aliment « largement suffisantes ».

Par ailleurs, le directeur de la mutuelle des céréales à la wilaya de Djelfa, Mustapha Kidar a rassuré les éleveurs concernant la disponibilité des aliments destinés au bétail. Et de déclarer à ce titre « Je rassure les maquignons que le programme lancé en décembre 2019 visant à fournir à ces derniers les productions nécessaires en orge pour l’alimentation de leur élevage se poursuit et s’effectue dans de bonnes conditions ».

Pour ce qui est de la distribution, le même responsable a indiqué que les éleveurs de Ain Oussera peuvent se procurer ces aliments au niveau de l’unité de la daïra de Ain Elbal ainsi qu’au point de vente à Hassi Bahbah. De même, M. Kidar a invité les éleveurs au respect des mesures préventives contre l’épidémie du coronavirus telle que la distanciation sociale dans les espaces réservés à cette activité. Une prévention qui protégera, dira encore ce responsable la vie des professionnels et minimisera la perturbation de la chaine de distribution d’aliment et celle des viandes rouges à l’échelle nationale.

Pour rappel, le système de distribution de l’orge subventionné et d’autres aliments destinés à l’engraissement du cheptel, ovin et bovin, a été revu en janvier dernier de manière à faire barrage à la spéculation que connait cette filière. Le nouveau système,précisent les services du ministère de l’Agriculture, assurera la distribution et la commercialisation d’aliment et permettra de fournir d’autres alternatives à l’orge mais avec les mêmes valeurs nutritives. Il s’agit d’une mesure d’accompagnement des éleveurs et de vendeurs de bétail aux fins de mieux gérer le patrimoine national en la matière et garantir sa pérennité.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email