-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’appel de la Protection civile aux Algériens face aux intempéries

L’appel de la Protection civile aux Algériens face aux intempéries

Les perturbations climatiques se sont succédé ces dernières semaines à travers le territoire national et on compte déjà plusieurs victimes. La Direction générale de la Protection civile (DGPC) ne pouvant rester les bras croisés devant l’absence d’un bon comportement des citoyens, comme cela a été observé lors des dernières inondations qui ont frappé l’est du pays, a décidé d’agir en appelant chaque citoyen à prendre conscience de sa propre vulnérabilité face aux risques climatiques et à pouvoir l’évaluer pour la minimiser.

Au moins 24 zones à travers le territoire national présentent des risques majeurs d’inondations et qui exigent, en conséquence, une intervention prioritaire, selon une récente étude sur la stratégie nationale de lutte contre les inondations à l’horizon 2030, faite par le ministère des Ressources en eau et de l’Environnement avec des partenaires espagnol et hollandais.

C’est à travers un communiqué rendu public hier que la DGPC a appelé les citoyens à la prévention et à ne pas prendre de risques lorsque les conditions climatiques sont mauvaises. « Face aux nombreuses interventions effectuées par les services de la Protection civile à la suite des perturbations climatiques successives qui ont touché dernièrement une grande partie de notre pays et ayant causé des pertes humaines et matérielles considérables, et dans le but d’associer le citoyen à la prévention contre les différents risques, la Direction générale de la Protection civile appelle les citoyens à se focaliser sur l’information préventive », rapporte le communiqué. En rappelant que « chaque citoyen doit prendre conscience de sa propre vulnérabilité face aux risques et pouvoir l’évaluer pour la minimiser.

Pour cela il est primordial de se tenir informé sur la nature des risques qui nous menacent, ainsi que sur les consignes de comportement à adopter en cas d’événement dont les intempéries et les inondations font partie, ces risques appellent une vigilance accrue de la part de tous », commente la Protection civile. Et pour éviter d’autres pertes humaines, la DGPC a appelé les citoyens à bien agir lors d’une catastrophe naturelle, tout d’abord en fermant les portes, les fenêtres et les aérations de leur maison pour pouvoir ralentir l’entrée de l’eau et limiter les dégâts. Et pour éviter l’électrocution ou l’explosion de gaz à l’intérieur des maisons, la Protection civile rappelle les citoyens sur l’importance de couper l’électricité et le gaz lors de chaque catastrophe climatique.

Et dans le cas où la maison est inondée, il est très important de monter dans les étages supérieurs et d’emmener uniquement ce qui est nécessaire pour la suite. Il s’agit, explique la Protection civile, de quelques vivres et d’eau potable, et surtout les documents d’identité, la radio à piles, la lampe de poche, les piles de rechange, les vêtements chauds et les médicaments pour attendre l’arrivée des secouristes dans les meilleures conditions. Ce n’est pas tout, puisque d’autres gestes importants peuvent nous sauver dans le cas d’une catastrophe naturelle, poursuit la Protection civile.

Ne pas prendre l’ascenseur pour éviter de rester bloqué, écouter la radio pour connaître les consignes à suivre, se tenir prêt à évacuer les lieux à la demande des autorités, prendre ses papiers d’identité, ne pas aller chercher les enfants à l’école car la prise en charge des enfants est de la responsabilité de la direction de l’école en cas de catastrophe climatique. Ne pas téléphoner pour laisser les lignes libres pour les secouristes de la Protection civile. Ne pas aller à pied ou en voiture dans une zone inondée, car c’est s’exposer au danger, et enfin garder son calme, les secouristes de la Protection civile seront toujours prêts à intervenir, conclut le communiqué de la Protection civile.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email