-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’APC d’Oued Ghir assiégée par des citoyens mécontents

L’APC d’Oued Ghir assiégée par des citoyens mécontents

Plusieurs citoyens mécontents ont assiégé l’APC de Oued Ghir à Bejaia suite à l’attribution, en fin de semaine, de 450 logements. Des dizaines de personnes sont montées au créneau pour contester leur exclusion de la liste des bénéficiaires, rendue publique le 11 avril dernier.

Les contestataires demandent aux autorités locales P/APC, chef de daïra ainsi qu’à la commission de wilaya le gel de cette liste en attendant de revoir, enquêter et réétudier leurs cas. Ils ont motivé leur revendication par le fait qu’ils sont plus méritants que certains dont les noms figurent sur la liste affichée et qu’ils sont également dans le besoin puisqu’ils vivent, disent-ils, dans des taudis où ils sont locataires depuis plusieurs années. Il est utile de rappeler qu’une liste avait été affichée en 2014 et qu’elle avait, alors, provoqué une levée de boucliers dans la localité.

De nombreuses actions de protestation et réclamation avaient été menées par ceux ayant déposé plusieurs années auparavant leurs dossiers de demande de logements sociaux. Une liste définitive a été, enfin, rendue publique par l’APC, où 326 dossiers ont été retenus et 124 rejetés. Ce rejet intervient après l’étude des recours par la commission de wilaya. Selon les protestataires, « cette exclusion est injuste, voire arbitraire » puisque, selon eux, « le rejet de leurs dossiers ne repose sur aucun motif objectif et que la majorité des familles remplissent les conditions d’éligibilité ». « Certains ont introduit leurs demandes en 2005 et ils ont même été portés sur la liste des pré-bénéficiaires affichée en 2014 avant de voir leur noms disparaître de ladite liste. Suite à de multitudes d’actions et de réclamations observées par les protestaires, ces derniers ont été invités à présenter un certificat négatif délivré par les domaines en attendant de revoir l’étude de leurs dossiers.

Cependant, ils continuent d’accuser la commission chargée de l’étude des dossiers de demandes de logement, de « clientélisme et de bâclage », exigeant par ailleurs, de donner la priorité aux dossiers les plus anciens. Enfin, « une commission d’enquête » est exigée pour réétudier leurs dossiers et revoir la liste des bénéficiaires pour leur rendre justice.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email