-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’ANP décime les «émirs» de Daech

L’ANP décime les «émirs» de Daech

Créée en septembre 2013, Jound El Khilafa, cette branche terroriste de Daech en Algérie, est apparue comme un épouvantail surtout après sa première action ciblant un ressortissant français, Hervé Gourdel, qui fut enlevé et décapité à Tikjda. Depuis, Jound El Khilafa est devenue une cible importante de l’Armée nationale qui, au bout de quatre ans, en a décimé une grande partie. Le bilan dévoilé par le ministère de la Défense sur les trois premiers mois de l’année en cours le confirme.

En 2007, le groupe salafiste pour la prédilection et le combat (GSPC) était défié sur le terrain, en face son Majlisse El Choura (Conseil consultatif dudit groupe terroriste) a annoncé son allégeance à Al Qaida du Saoudien Oussama Ben Laden, devenant Al Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi).
Le but des terroristes était, à l’époque, de trouver une brèche pour médiatiser leur nouveau groupe. Aujourd’hui, le même scénario est en train de se reproduire. La puissance militaire d’Al Qaida a considérablement diminué depuis les attentats du 11 septembre 2001, ce qui a poussé de nombreux terroristes, ici en Algérie, à rejoindre les rangs de Daech.

Quelques-uns des terroristes ont quitté Aqmi pour créer Jound El Khilafa en annonçant leur allégeance à Daech. L’objectif était, aussi, de trouver une médiatisation de leurs actions. Encerclés dans les maquis, les rescapés du groupe de Jound El Khilafa se trouvent dans l’incapacité d’organiser des attentats. Toutefois, leurs ambitions restent de tenter de survivre face aux frappes et opérations sans relâche des forces de l’armée. Les forces de l’Armée national populaire (ANP) ont éliminé 35 terroristes, ont arrété18 autres et neutralisé 59 éléments de soutien, durant le premier trimestre de l’année 2017.
Selon la revue El-Djeich, les forces de l’ANP, ont, durant le premier trimestre de l’année en cours, éliminé » 35 terroristes, arrété 18 autres et neutralisé 59 éléments de soutien » La même source a souligné que dans le cadre de la lutte antiterroriste, les forces de l’Armée ont également récupéré, durant la même période, « 272 pièces d’armes de différents types et calibres, 15 897 types de munitions ainsi qu’environ 242 véhicules et camions de différents types ». Pour ce qui est de la lutte contre la criminalité et les crimes organisés, les forces de l’ANP ont neutralisé de nombreux contrebandiers, de narcotrafiquants et près de 3 000 migrants clandestins.

La revue a souligné, à ce propos, que l’observation des résultats obtenus par les éléments de l’ANP sur le terrain dans ce cadre, durant le premier trimestre de l’année en cours, « permet de constater l’ampleur du dévouement, des sacrifices et de la détermination à affranchir le pays des parasites nageant en eaux troubles dans une vaine tentative de polluer le pur air ambiant que notre peuple respire ».
Elle a estimé aussi, que « ces résultats obtenus n’est pas le fruit du hasard, mais reflètent la compétence de nos éléments , leur mobilisation totale et leur amour à l’Algérie ainsi que le suivi constant assuré par le haut commandement de l’ANP, ses instructions et orientations renouvelées ».
La revue a salué, à l’occasion, le témoignage de reconnaissance et de considération exprimé par le président de la République, ministre de la Défense nationale, Abdelaziz Bouteflika, envers l’ANP, dans son message à l’occasion de la célébration de la fête de la Victoire.

Habbach, Benaldjia et les autres

L’Armée nationale populaire ne cesse de gagner des points importants contre le phénomène du terrorisme en Algérie, notamment contre la branche de Daech qui vit ses pires moments depuis la neutralisation de son chef suprême, Abdelmalek Gouri et ce, en 2014. En effet, Abdelmalek Gouri et trois de ses collaborateurs ont été éliminés aux Issers. C’est à la suite d’une souricière soigneusement tendue par les forces de l’ANP appuyés par les services secrets (qui ont fourni un excellent travail de renseignement) que, le premier émir de Jound E Khilafa, voire le fondateur de cette organisation criminelle ayant porté son allégeance à Daech, a été neutralisé.

C’était la première grosse opération menée par l’ANP contre la filiale de Daech en Algérie suite au rapt du ressortissant français, Hervé Gourdel en septembre 2014, à Tikjda avant d’être décapité par Jound El Khilafa sous les ordres de l’ex-émir Abdelmalek Gouri. D’autres importants émirs de Jound El Khilafa ont été, à leur tour, abattus.

Il s’agit de l’émir Habbach, le bras droit de Gouri, neutralisé en octobre 2016. Saddek Habbach de son vrai nom et son bras droit Benaldjia ont été abattus lors d’une embuscade tendue par les forces de l’armée à Oued Zhour (Skikda). Alias Abou Doudjana, l’émir Saddek Habbach, abattu en compagnie de son bras droit Benaldjia, alias Abderrahmane, avait fui la région de Bouira pour choisir l’Est du pays suite aux coups sévères portés par les forces de l’ANP.

Plus de 250 agents de Daech arrêtés en trois ans

Entre janvier 2014 et mars 2017, les services de sécurité ont démantelé plus de quarante cellules dormantes qui recrutaient des jeunes djihadistes pour rejoindre Daech en Syrie et en Irak.

La campagne des arrestations ciblant les membres actifs des cellules dormantes appartenant à Daech s’est accentuée depuis janvier 2014, un an après l’attaque sanglante contre le site gazier de Tiguentourine à In Amenas. Après plus de trois ans, les services de sécurité ont réussi d’identifier et d’arrêter plus de 250 recruteurs de Daech et de démanteler, par la même occasion, plus d’une quarantaine de cellules terroristes qui recrutent les jeunes algériens pour aller combattre au côté de Daech en Syrie et en Irak. Plusieurs perquisitions des domiciles ont été menées à Alger, Ghardaïa, Mostaganem, Tlemcen, Oued Souf, Guelma, Boumerdés et Blida, après la localisation des membres de Daech.

L’organisation terroriste appelée « Etat Islamique « (EI, ou Daech) persiste à être présente en Algérie malgré les coups très durs qui lui sont assénés par l’Armée nationale populaire qui reste très vigilante après des années de la création de Daech. Cette organisation terroriste tente toujours et malgré les coups sévères portés par l’ANP d’imposer sa présence en sol algérien.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email