-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’ANP continue son offensive contre les terroristes

L’ANP continue son offensive contre les terroristes

Les terroristes qui écument les maquis subissent une série de défaites infligées par l’Armée nationale populaire (ANP). Ces terroristes, dont certains sont des anciens qui avaient pris le maquis, sont en train de tomber l’un après l’autre dans le cadre d’une stratégie de lutte antiterroriste, de plus en plus payante, que la Défense à mise en place.

Les troupes de l’ANP poursuivent leur offensive contre les groupes armés affiliés à Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et ce qui reste du groupe terroriste appelé Djound El Khilafa affilié à l’Etat Islamique (EI).

En l’espace de 48 heures, dans deux opérations distinctes, les éléments de l’ANP ont découvert et détruit 22 casemates dans les wilayas de Tizi Ouzou et de Jijel, tandis qu’un terroriste qui a rejoint le maquis dans les années 1990 a été localisé à Jijel, ce dernier est actuellement en fuite et des recherches sont lancées par les troupes de l’ANP pour le localiser.

Ces deux opérations, qui ont fait l’objet de communiqués avant-hier par le ministère de la Défense, s’ajoutent à la série de succès réalisés depuis le début de l’année en cours par l’ANP à Skikda, Tizi Ouzou, Bouira, Médéa, Mila et Boumerdès.
Auparavant, les différents détachements de l’ANP ont réussi à abattre au moins une quarantaine d’éléments des deux organisations terroristes, Aqmi et Jound El Khilafa.

Une grande offensive de l’Armée nationale remonte au début du Ramadhan à Médéa où 18 terroristes furent éliminés et quatre autres arrêtés. Cette opération a duré 12 jours.
A Jijel, a expliqué avant-hier la Défense, un détachement des forces de l’ANP a accroché, dans l’après-midi de jeudi passé, dans la localité de Bouhalouane (Jijel), le terroriste dénommé G. Mohamed Saïd.

La communiqué de la Défense nationale (MDN) a indiqué que « dans le cadre de la lutte antiterroriste et suite à une opération de ratissage dans la localité de Bouhalouane, commune de Bordj-Tahar, wilaya de Jijel (5e Région militaire), un détachement de l’Armée nationale populaire s’est accroché, dans l’après-midi d’aujourd’hui 30 juin 2016, avec le terroriste dénommé G. Mohamed Saïd dit Saad (ayant rallié les groupes terroristes en 1993) « .

La Défense a précisé qu’ »au cours de cette opération, ledit terroriste a ouvert le feu sur les éléments du détachement, qui ont riposté à leur tour. Sa femme et son bébé ont été touchés au cours de l’accrochage et ses trois filles ont été arrêtées, tandis que la poursuite du terroriste est en cours », ajoute la même source.

Un communiqué du MDN, daté de jeudi passé, a affirmé que « dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l’Armée nationale populaire ont détruit, le 29 juin 2016, quinze casemates et vingt charges explosives à Tizi-Ouzou/1°RM, ainsi que sept casemates à Jijel/5°RM, comprenant une importante quantité de couchages, de vêtements et de denrées alimentaires.

D’anciens terroristes des années 1990 sont en train de tomber
Longtemps retranchés dans les différents maquis du pays, surtout dans les régions infestées par les groupes armés telles que Bouira, Tizi Ouzou, Médéa, Aïn Defla et Boumerdès, d’anciens terroristes sont en train de tomber l’un après l’autre suite aux multiples offensives menées ces derniers mois par les forces de l’ANP.

Le 11 mai dernier, dans le cadre d’une offensive de l’Armée nationale, sept dangereux anciens terroristes notoirement connus ont été neutralisés Il s’agit de R. Ali alias Abou El-Abbès, B. Baha Eddine, alias Khetab El-M’sili, M. Ammar, alias Ami Chouaïb, A.Issa, alias Saad El-Blidi, B. Mohamed alias Bouzenad, Z. Lamine, alias Abou Aymen et H. Ahcène, alias Yasser El-Blidi.
Ces terroristes abattus près de la zone de Moumlil, commune de Lakhdaria, wilaya de Bouira, ont combattu aux côtés de l’ex-GIA et de l’ex-AIS, faut-il le signaler.

Longtemps recherchés et traqués par les services de sécurité, ces anciens ont fini par être repérés et éliminés par les forces de l’armée après un parcours sanglant de plusieurs décennies.
Trois informateurs de Jound El Khilafa dont un Algérois arrêtés par les gendarmes

En l’espace des 48 heures seulement les gendarmes ont arrêté trois informateurs de Djound El Khilafa, parmi lesquels figure un Algérois de 41 ans.

Les mis en cause ont constitué une cellule d’aide et d’assistance aux groupes terroristes activant sur l’axe Médéa- Blida – Alger et Boumerdès

Les gendarmes de la brigade territoriale de Sidi-Naamane ont présenté avant-hier devant le procureur de la République près le tribunal d’El Omaria les nommés S. F. âgé de 38 ans, demeurant à Blida et N. B, 41 ans, demeurant à Alger, pour aide et assistance aux groupes terroristes activant dans la région. Ils ont été placés sous mandat de dépôt.

Rappelons que suite à l’ouverture d’une enquête par les gendarmes de la brigade territoriale de Sidi-Naamane concernant l’activité d’une cellule d’aide et d’assistance aux groupes terroristes activant sur l’axe Médéa-Blida- Alger et Boumerdès, et en vertu d’une autorisation d’extension de compétence, les gendarmes enquêteurs ont interpellé les mis en cause et saisi dans le domicile de S.F. à Larbaa (Blida) un véhicule de marque Dacia Logan.
Par ailleurs, les gendarmes d’El-Oued ont arrêté un informateur d’Aqmi.

En effet, les gendarmes de la section de recherches d’El Oued ont présenté hier devant le procureur de la République près le tribunal de Guemar le nommé D.L âgé de 40 ans, pour adhésion à un groupe terroriste. Il a été placé sous mandat de dépôt.

Le mis en cause, qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis le mois de mai 2016 pour les mêmes chefs d’accusation, a été interpellé par les gendarmes de la brigade territoriale de Magrane, lors d’une patrouille à El-Oued.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email