-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Lancement d’un nouveau médicament issu de la recherche Sanofi

Lancement d’un nouveau médicament issu de la recherche Sanofi

Un symposium sur l’hypertension artérielle a été organisé, vendredi soir au CIC à l’occasion du lancement de son nouveau médicament antihypertenseur.

Il s’agit d’un produit issu de la recherche Sanofi, indiqué dans le traitement de l’hypertension artérielle, qui vient renforcer sa gamme d’antihypertenseurs commercialisée en Algérie depuis 15 ans.

Fabriqué localement dans l’usine d’Oued Smar et remboursé par la sécurité sociale. Ce médicament est disponible avec ses trois dosages à savoir ; le 150/5mg, 300/5mg, et le 300/10 mg.

Disponible en pharmacie au prix de 1650 dinars, Ce nouveau médicament vient renforcer l’offre globale de santé en Algérie, et consolider ainsi notre offre thérapeutique dans le domaine de la lutte contre l’hypertension. Indiqué chez l’adulte dans le traitement de l’hypertension artérielle insuffisamment contrôlée par l’irbésartan ou l’amlodipine en momnthérapie.

« En tant que partenaire de longue date au service de la santé publique en Algérie, tous nos efforts sont consentis pour répondre au mieux aux besoins actuels et futurs du patient algérien. Ce nouveau lancement vient confirmer notre engagement en Algérie en tant que partenaire de santé pour lutter contre le diabète et l’hypertension artérielle et leurs complications communes, » a déclaré Mr. Haissam CHRAITEH, Président Directeur Général de Sanofi Algérie.

La forte prévalence de l’hypertension en Algérie devient de plus en plus inquiétante. Selon les dernières statistiques communiquées et rendues publiques par la société algérienne d’hypertension artérielle (SAHA), 35% de la population adulte en Algérie souffre d’hypertension, et 50% de la population hypertendue est méconnue.

L’hypertension artérielle est une maladie qui attaque le cœur (causant des morts subites), le cerveau (elle est la première cause des AVC – accident vasculaire cérébral) et les reins (insuffisance rénale) et représente la première cause de mortalité dans le monde.Trois quarts des hypertendus ne sont aux objectifs tensionnelles, et ne sont donc pas équilibrés selon l’étude PACT réalisée par Sanofi en Algérie.

L’étude PACT montre que des efforts importants sont nécessaires afin d’améliorer la prévalence de l’atteinte de la cible tensionnelle, en particulier chez le sujet diabétique ou insuffisant rénal, afin de diminuer la morbi-mortalité de cette redoutable affection.

Ces efforts nécessitent de sensibiliser le patient à l’importance d’adhérer à son traitement. Les recommandations internationales doivent être intégrées dans la pratique quotidienne en choisissant les bonnes associations d’antihypertenseurs et favoriser les antihypertenseurs à combinaisons fixes qui doivent combiner une bonne efficacité à une bonne tolérance..

Les recommandations internationales soulignent de plus en plus l’importance d’intégrer l’éducation thérapeutique dans la stratégie thérapeutique des maladies chroniques telles que le diabète et l’hypertension artérielle, car les médicaments seuls ne sont pas toujours suffisants et il est important que le patient soit accompagné par de l’éducation sur sa maladie, ainsi que sur les mesures hygiéno-diététiques permettant ainsi une meilleure prise en charge et une meilleure adhésion au traitement qui vont contribuer à retarder voire éviter l’apparition des complications liées à ces maladies.

Pour répondre à ce besoin, Sanofi Algérie a mis en place depuis 2010 un programme de support patients qui associe des séances d’éducation thérapeutique ainsi que la mise à la disposition des patients inscrits à ce programme d’un numéro vert accessible gratuitement permettant de répondre à leurs questions sur leur maladie.

Après un long exposé sur le laboratoire, Mme Amel Makhloufi a souligné que « Sanofi, leader du marché pharmaceutique en Algérie est un acteur industriel de premier plan avec deux usines une à Oued Smar spécialisée dans les formes sèches et une à Aïn Bénian spécialisée dans diverses formes. Près de 50 % des médicaments mis à disposition du patient algérien sont produits localement dans l’une de nos usines.

Sanofi, l’un des leaders mondiaux de la santé, s’engage dans la recherche, le développement et la commercialisation de solutions thérapeutiques centrées sur les besoins des patients. Sanofi est organisé en cinq entités globales : Diabète et Cardiovasculaire, Médecine générale et Marchés émergents, Sanofi Genzyme, Sanofi Pasteur et Merial.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email