-- -- -- / -- -- --
Nationale

Lancement de l’opération «ports et barrages bleus» à partir du 20 mai

Lancement de l’opération «ports et barrages bleus» à partir du 20 mai

La 5e édition de l’opération « ports et barrages bleus » sera lancée à partir du 20 mai au niveau des 14 ports des wilayas côtières et des principaux barrages du territoire national.

« Une opportunité pour rapprocher le grand public du monde marin et lui faire découvrir le milieu des pêcheurs », a affirmé hier le directeur général de la pêche et de l’aquaculture au ministère de l’Agriculture et de la Pêche, Taha Hamouche.

« Ces portes ouvertes sont une occasion pour faire connaître au citoyen ce qu’est un chalutier, un sardinier. Le visiteur pourra même pratiquer la pêche avec les professionnels », a-t-il assuré lors d’un point de presse sur les objectifs de cette rencontre.

Des espaces seront entièrement consacrés aux activités de débarquement et de vente en gros. Mais il y aura également une vente promotionnelle directe des produits de la pêche par des professionnels.

« La vente est prévue pour une journée, ce qui permettra aux visiteurs de consommer le poisson frais à un prix plus abordable », a-t-il assuré. Cette manifestation revêt également un caractère artistique et artisanal.

Des œuvres à base de produits de mer tels que le corail et le coquillage seront exposées pour la vente. Au programme, il y aura également des campagnes de sensibilisation sur l’entretien et la préservation des milieux dans lesquels évoluent les professionnels de la pêche et de l’aquaculture et sur l’incidence directe de la pollution marine sur la santé du consommateur.

Des associations de protection des milieux aquatiques présenteront leurs activités écologiques sur les nettoyages des infrastructures portuaires. Outre l’aspect commercial et de plaisance, cet évènement revêt aussi un aspect touristique marqué par la pratique des sports aquatiques et subaquatiques.

C’est également l’occasion de lancer la campagne d’évaluation des ressources halieutiques et de connaître les différentes campagnes de production halieutiques et continentales tels la pêche au thon rouge, l’ensemencement d’alevins dans les barrages, la valorisation des infrastructures sectorielles de base à savoir les ports et barrages. 

Le directeur général de la pêche et de l’aquaculture a évoqué la nécessité de développer l’investissement dans la filière aquacole. Il a parlé de l’aquaculture intégrée à l’agriculture pour combler le déficit en ressources halieutiques dans les wilayas du Sud. Il a mis en avant la valeur nutritive du poisson d’eau douce et l’utilité des eaux d’élevage aquatique pour l’irrigation en tant que fertilisants.

Il a souligné que « les profits de l’aquaculture sont multiples. Elle permet aux agriculteurs de diversifier leurs ressources, de se servir de ses eaux en se passant des engerais chimiques et de rendre le poisson accessible aux populations dans les zones éloignées.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email