-- -- -- / -- -- --
Nationale

Lancement de la télédéclaration et du télépaiement pour les grandes entreprises

Lancement de la télédéclaration et du télépaiement pour les grandes entreprises

Le nouveau système de télédéclaration et de télépaiement des impôts et des taxes « Jibayatic.dz » a été lancé officiellement dimanche à Alger, et concerne, dans une première étape 2.700 grandes entreprises, en attendant son élargissement à d’autres contribuables.

Le lancement de cette nouvelle procédure entre dans le cadre de la modernisation de l’administration fiscale et le développement des systèmes de paiement électroniques, a-t-on souligné lors de la cérémonie de lancement organisée en présence notamment du ministre des Finances, Hadji Babaammi, le ministre délégué chargé de l’Economie numérique et de la Modernisation des systèmes financiers, Mouatassim Boudiaf, la ministre des Technologies de l’information et de la communication (TIC), Imane-Houda Feraoun.

Deux portails sont mis à la disposition des grandes entreprises, un portail unique consacré à la télédeclaration des contribuables, et l’autre est variable destiné aux banques pour le télépaiement. Treize banques dont sept privées sont actuellement prêtes pour l’utilisation de ce nouveau système, en attendant l’adhésion d’autres banques, a souligné Mouatassim Boudiaf ajoutant que cette procédure est totalement sécurisée.

« Nous n’avons pas de problème en ce qui concerne la sécurisation des données », a-t-il rassuré en se félicitant du fait que ce projet ait été réalisé par des compétences algériennes.

Mouatassim Boudiaf a insisté aussi sur « l’importance de l’information et la vulgarisation de ce système moderne et efficace en direction de tous les intervenants dans le domaine de la fiscalité ».

S’exprimant à cette occasion, le ministre des Finances a indiqué qu’il s’agissait d’une première expérience qui devrait être généralisée à terme à d’autres catégories d’entreprises.

Il a ajouté que la création récente d’un comité had-hoc chargé de conduire la mise en place d’un système d’information intégré au profit du ministère des Finances, ainsi que le lancement du e-paiement témoignaient de la volonté de l’Etat d’aller de l’avant pour l’appropriation des technologies numériques.

Pour sa part, le directeur général des impôts (DGI), Abderrahmane Raouia, a souligné que l’objectif à travers ce système était de « moderniser les structures de la DGI basée sur la mise en place d’une nouvelle organisation et la réforme du système fiscal afin de l’adapter au nouveau contexte économique ».

Une amélioration de près de 6% des recettes fiscales

Pour leur part, les recettes fiscales ont atteint environ 1.600 milliards DA à fin septembre dernier, soit une progression de près de 6% par rapport à la même période de 2015, a indiqué le ministre des Finances, Hadji Baba Ammi.

« Nous avons enregistré une amélioration de près de 6% des recettes fiscales jusqu’à la fin du mois de septembre 2016 par rapport à la même période de l’année 2015 « , « Nous souhaitons que cette amélioration se poursuivra à la fin de l’année pour atteindre 10 ou 11% par rapport à l’année passée, comme objectif tracé dans la loi de finances (LF) 2016 « , a ajouté Hadji Baba Ammi.

Le ministre a précisé que la Direction générale des impôts (DGI) prend des mesures quotidiennes à l’adresse des récalcitrants pour améliorer progressivement les recouvrements fiscaux à travers un programme pour renforcer le contrôle.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email