-- -- -- / -- -- --
Culture

Lancement de la 2e édition du Festimaj Algérie

Lancement de la 2e édition du Festimaj Algérie

Le coup d’envoi de la deuxième édition du Festival international des films d’écoles (Festimaj Algérie) a été donné samedi 15 juin à la cinémathèque d’Alger, avec la projection d’une trentaine de films pour enfants.
Des fictions courtes et des animations qui racontent le monde de l’enfance ont été projetées pour un public moyen constitué dans sa majorité d’enfants accompagnés de leurs parents. Ferroudja Metref, directrice de Epsilon Communication et organisatrice de l’événement, a expliqué que « Festimaj Algérie est consacré à des films courts métrages réalisés par des enfants et des jeunes. Il donne la possibilité et la chance aux enfants et aux jeunes de participer et de voir leurs œuvres projetées pour le grand public ». C’est le but escompté par Mme Metref, qui a depuis toujours défendu les droits des enfants. Nos jeunes et nos enfants utilisent beaucoup les nouvelles technologies.
Ces derniers filment beaucoup de situations et de scènes même avec un simple portable et font des merveilles, pourquoi ne pas les aider à développer leur talent ? », a souligné Mme Metref, qui affirme que pour l’édition de l’année prochaine, Epsilon Communication compte aller vers les écoles et les centres culturels pour dénicher les petits talents, mettre en avant les amateurs et réalisateurs du cinéma et essayer de les aider à réaliser non seulement leurs produits, mais aussi leurs rêves. L’organisatrice souhaite, à travers la tenue de ce festival, introduire la culture cinématographique dans les écoles.
Il convient de rappeler que le Festimaj, qui en est à sa 16e édition à l’échelle internationale, offre un écran mondial aux films réalisés par des enfants et des jeunes de 4 à 30 ans.
Cette année, le thème central du festival est « Sur la route des migrations et des imaginaires ».
Des productions de courte durée, œuvres de réalisateurs représentant plusieurs pays, s’adressant à un public juvénile de différents niveaux, (maternelle, élémentaire, collégiens et lycéens), sont inscrites au programme de cette manifestation.
D’autres problématiques d’actualité, à l’instar de l’éducation, de la tolérance, de l’éducation à la paix, de l’écologie, du droit des enfants, de la lutte contre les discriminations, du harcèlement à l’école et de la maltraitance, sont également inscrites au programme de ce festival dont la première édition en Algérie a été organisée en juin 2018 à Tizi-Ouzou.
Lynda Louifi

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email