L’ANADE installe la cellule de l’entrepreneuriat féminin – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

L’ANADE installe la cellule de l’entrepreneuriat féminin

L’ANADE installe la cellule de l’entrepreneuriat féminin

L’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE) a mis en place un réseau de l’entrepreneuriat féminin au niveau de 11 wilayas, choisies comme wilayas pilotes avant que l’opération ne soit élargie au niveau du reste des wilayas du pays.

M. Benazouz, directeur de l’ANADE Blida, a souligné que ce réseau représente une proposition forte en matière d’apport de solutions et contribue au développement de l’économie nationale.

Il a ajouté que la mise en place de ce réseau, qui sera élargi au reste des wilayas, s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie de l’ANADE, basée sur le partenariat entre les secteurs et les institutions établies, contribuant à l’amélioration des performances de cette agence. Dans le même contexte, un cadre de l’ANADE a révélé que depuis la création de l’agence, 42 696 établissements ont été créées par des entrepreneuses, et ce sur un total de 399 163 nouveaux établissements, soit 11% du total des projets développés et financés par cette agence.

Ces projets, créés par des entrepreneuses, ont contribué à la création de 122 798 emplois, notant dans le même contexte que le pourcentage de projets créés par des femmes à travers cette agence est passé de 7% en 2011 à 19% en avril 2022. D’autre part, la plupart des projets ont été mis en place par des femmes âgées de 20 à 30 ans, dont la majorité sont titulaires de diplômes universitaires ou de certificats d’instituts et de centres de formation professionnelle.

La valeur du financement des projets est estimée entre 1 et 5 millions de dinars, et la plupart des nouveaux projets concernent les secteurs des services et de l’industrie. Par ailleurs, le directeur de l’ANADE Blida a expliqué dans un communiqué de presse, en marge de l’installation de la cellule des femmes entrepreneurs, que la nouvelle vision de cette agence est basée sur une approche purement économique et que la création d’entreprises est basée sur les besoins exprimés par chaque région et sur la valorisation des ressources locales existantes. Il a évoqué la création d’une carte des activités économiques pour chaque wilaya, qui tiendrait compte des spécificités de chaque région.

Il a noté, dans le même contexte, que la suppression de la condition de chômage dans la création d’un projet permet à de nombreux jeunes d’en créer. Il a aussi révélé qu’une nouvelle décision, rendue il y a tout juste une semaine, inclut le financement des coopératives de jeunes avec des prêts pouvant aller jusqu’à un milliard de centimes pour chaque jeune, membre de l’entreprise, ou groupe de jeunes (3) regroupés autour d’une coopérative. Il a ajouté que cette décision est importante car elle aide les jeunes à la création de leur propre entreprise ou coopérative.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email