-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’ambassadeur russe: Les Algériens sont « les seuls maîtres » de leur destin

L’ambassadeur russe: Les Algériens sont « les seuls maîtres » de leur destin

L’ambassadeur russe à Alger, Igor Beliaev, a démenti ce dimanche 1 septembre les propos qui lui ont été attribués sur le site du parti FLN au sujet de la crise qui secoue le pays, assurant que la gestion de ladite crise revient aux seuls Algériens. Rappelant les liens stratégiques et historique qui lient les l’Algérie à la Russie, Beliaev a été catégorique en affirmant que Moscou ne saurait s’immiscer dans les affaires d’un pays aussi souverain comme l’Algérie.

« J’ai lu toutes les spéculations à propos de notre rencontre avec le chef de ce parti et elles ne correspondent pas à la vérité », indique Beliaev lors d’une conférence de presse à l’ambassade de Russie à Alger. « Je ne comprends pas pourquoi il y a eu des réactions aussi vives, et sur rien », poursuit-il. Beliaev a tenté d’expliquer que la rencontre en question n’a rien d’exceptionnel et que bien au contraire, elle entre dans le cadre des relations que chaque représentation diplomatique est censée tisser avec les chefs des partis politiques, les organisations ainsi que les différentes personnalités. Non sans citer, à titre d’exemple, l’entretien qui l’avait réuni quelques jours avec le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderezzak Makri, faisant savoir que d’autres rendez-vous similaires sont programmés dans les jours qui viennent.

Et pour apporter plus de clarifications sur la teneur de cette rencontre qui a provoqué une forte polémique, le diplomate russe a expliqué qu’il n’existe pas, dans les traditions diplomatiques, de dévoiler le contenu d’une rencontre, car c’est une pratique commune de ne pas le faire.
« Je n’ai pas tenu des propos pouvant s’apparenter à une ingérence dans les questions politiques internes de l’Algérie ; je veux vous confirmer que nous considérons ce qui se passe en Algérie comme une affaire algéro-algérienne », affirme l’ambassadeur.

Le peuple algérien, de l’avis du diplomate russe, et durant six mois de manifestations populaires du Hirak, a prouvé « sa culture bien développée et le sens des responsabilités à travers le caractère paisible de ces manifestations ».
Pour Moscou, les Algériens sont « le seul maître » de leur destin, et confirme la position, traditionnellement connue à l’échelle internationale, de la Russie, qui condamne toute intervention étrangère dans les affaires internes des pays souverains, quel qu’en soit le prétexte.

Beliaev: “Les algériens seuls maitres de leur destin”

Le représentant russe à Alger regrette « le fait que certaines spéculations prétendent que son pays s’apprête à faire face à d’éventuelles ingérences étrangère en Algérie et que des commentaires « non fondés » ont été émis dans ce sens ».

Revenant sur le contenu de la rencontre avec le SG du FLN Mohamed Djemaï, Beliaev a expliqué que les deux parties ont essentiellement focalisé leur entretien « ordinaire » sur les relations bilatérales entre Alger et Moscou.

« Nos relations sont plus profondes et remontent à l’époque de l’URSS, qui n’hésitait pas à apporter son soutien à la révolution algérienne. Elles (les relations) transcendent le seul aspect diplomatique et se consolident par des rapports économiques et sécuritaires très solides », tient-il à souligner. L’ambassade de Russie à Alger a, pour rappel, réagi aussitôt au tollé engendré par la publication du communiqué du FLN et a tout de suite démenti les déclarations attribuées à son représentant.

Par ailleurs, des observateurs estiment que le SG du FLN Mohamed Djemaï, désavoué au sein même de son parti, a tenté d’exploiter sa rencontre avec l’ambassadeur russe pour réhabiliter son parti et le repêcher après son exclusion de la liste des organisations politiques concernées par le dialogue national de sortie de crise.

Beliaev a profité du 80e anniversaire du déclenchement de la 2e Guerre mondiale (1er septembre 1935-2 septembre 1945), pour rappeler la doctrine de la diplomatie Russe et la logique adoptée dans la gestion des conflits géopolitiques qui affectent différentes régions du monde. Une logique qui, pour lui, donne la priorité aux solutions pacifiques, respecte la souveraineté des pays, et veille à épargner à l’humanité de nouvelles tragédies aussi atroces que celles vécues à travers l’histoire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email