-- -- -- / -- -- --
Algérie-Chine

L’ambassadeur de Chine : «l’Algérie a fait un parcours sans faute»

L’ambassadeur de Chine : «l’Algérie a fait un parcours sans faute»

L’ambassadeur de la République populaire de Chine en Algérie Yang Guangyu a indiqué samedi que « l’Algérie a fait un parcours sans faute » dans sa médiation dans les conflits au Mali et en Libye, affirmant que son pays « qui fait confiance à l’Algérie sera toujours là pour l’accompagner et la soutenir ».

La convergence de vues sino-algériennes sur les questions internationales et régionales est née, selon M. Yang, de l’attachement des deux pays « aux principes de non-ingérence dans les affaires intérieures des autres et de non recours à la force pour le règlement des conflits ».

Sur toutes ces questions, Beijing et Alger « savent que l’un peut compter sur le soutien de l’autre », a rassuré le diplomate chinois lors d’une conférence de presse organisée au siège de l’ambassade à Alger.

Sur le chapitre de la coopération bilatérale, M. Yang a mis en exergue les liens historiques et le partenariat stratégique global qui lie désormais les deux nations et qui touche les domaines politique, économique, scientifique, touristique et culturel.

Il a souligné à cette occasion que la Chine est le premier fournisseur commercial de l’Algérie avec 7,44 milliards de dollars, sur un total de 53,29 milliards de dollars d’importations durant les onze premiers mois de l’année 2014. Et d’ajouter que : « La Chine est le premier partenaire économique de l’Algérie, avec un volume d’échanges estimé à 8 300 000000 de dollars en 2014 ».

Il existe en Algérie plus de 40000 ressortissants chinois dont 2000 ont la nationalité algérienne. Les entreprises chinoises sont impliquées dans la grande majorité des grands projets d’infrastructures lancés au début des années 2000.

L’ambassadeur de Chine a indiqué que les nombreuses visites effectuées dernièrement par les responsables des deux pays s’inscrit dans le cadre de l’illustration des bonnes relations sino-algériennes afin d’évoquer les perspectives et les développer davantage. Affirmant que son pays œuvrera à la préservation de la place du premier partenaire commercial de l’Algérie.

Il s’est félicité également de la visite qu’a effectuée le Premier ministre Abdelmalek Sellal en avril dernier dans son pays, durant laquelle les deux pays ont convenu d’œuvrer pour la relance « d’un partenariat industriel ».

Il a rappelé dans ce sens que la partie chinoise accorde un intérêt particulier au transfert du savoir et des technologies vers l’Algérie, relevant que tous les accords de partenariat conclus durant les trois dernières décennies comportaient des clauses sur le transfert des technologies et du savoir.Outre les projets déjà réalisés ou en cours de réalisation par des sociétés chinoises, plusieurs projets sont au centre de discussions entre les deux pays, notamment dans les domaines de l’industrie, l’agriculture, le tourisme et les énergies renouvelables.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email