-- -- -- / -- -- --
Monde

Le représentant de la Chine à l’ONU : « Il n y a pas de terrorisme islamique ! »

Le représentant de la Chine à l’ONU : « Il n y a pas de terrorisme islamique ! »

La communauté internationale devrait adhérer à des normes communes afin de lutter efficacement contre le terrorisme, a déclaré vendredi le représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies Liu Jieyi.

« Le système ’deux poids, deux mesures’ et la partialité n’ont pas leur place dans la lutte contre le terrorisme, et celui-ci doit encore moins être associé à un groupe ethnique ou à une religion spécifique », a déclaré M. Liu, faisant référence à la stigmatisation systématique de l’Islam de la part de l’Occident.
Les activités de lutte contre le terrorisme doivent respecter les principes et les objectifs de la charte des Nations Unies et respecter la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale des pays concernés, a ajouté M. Liu lors d’une réunion du Conseil de sécurité sur le terrorisme et la criminalité transfrontalière.

« Conformément à la stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme et aux résolutions du Conseil de sécurité y afférentes, tous les pays devraient adopter des mesures efficaces pour que les organisations terroristes trouvent moins facilement des militants, des fonds et des équipements et réduire leurs moyens d’encouragement au terrorisme et de diffusion de propagande en adoptant des mesures intégrées pour éradiquer les milieux favorisant le terrorisme”, a-t-il ajouté.

Notant que le terrorisme et la criminalité transfrontalière étaient étroitement liés dans certaines régions, en particulier en Afrique, M. Liu a souligné que les opérations de lutte contre le terrorisme devraient être bien ciblées.

« La communauté internationale devrait aider les pays touchés et en particulier les pays africains à renforcer leurs capacités en matière de contrôle des frontières, de douanes et de lutte contre le trafic de drogue”, a-t-il ajouté.

En outre, M. Liu a souligné que la communauté internationale devrait surveiller la criminalité transfrontalière et les organisations terroristes en s’appuyant sur les technologies de l’information et de la communication, par exemple internet. En tant que victime du terrorisme, la Chine soutient les pays africains dans leurs choix indépendants de leurs propres voies de développement et maintiendra une coopération et des échanges bilatéraux et multilatéraux dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière avec la communauté internationale, en particulier les pays africains, a indiqué M. Liu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email