L'ambassade de France dément toute ingérence dans les affaires algériennes – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale Algérie-France

L’ambassade de France dément toute ingérence dans les affaires algériennes

L’ambassade de France dément toute ingérence dans les affaires algériennes

L’ambassade de France en Algérie a réagi à la polémique au sujet de ce qui a été qualifié d’ingérence de l’ambassadeur Francois Gouyette dans les affaires intérieure algériennes.
Dans un communiqué rendu public ce mardi 13 avril, l’ambassade de France a indiqué que on ambassadeur « n’intervient pas dans la vie politique algérienne ».
L’ambassadeur « n’incite quelque parti que ce soit à adopter une quelconque position vis-à-vis des scrutins algériens », ajoutera le communiqué de l’ambassade de France.

L’ambassadeur souligne qu’il mène « des échanges avec l’ensemble des acteurs du spectre politique algérien », mais dans l’objectif de renforcer les relations bilatérales, argue l’ambassadeur.

L’ambassade ajoute également que « c’est la mission de tout ambassadeur en poste. « L’Ambassadeur François Gouyette la conduit dans le plein respect de la souveraineté de l’Algérie », précise le communiqué.

Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement Ammar Belhimer, a invité le diplomate français à s’abstenir de rencontrer des opposants favorables au Hirak.

« Je crois que l’ambassadeur de France ne ratera pas ces précieuses opportunités grâce à sa grande expérience et sa connaissance des limites et des règles de la pratique diplomatique, notamment en Algérie, qui, le cas échéant, n’hésitera pas à prendre les mesures nécessaires pour corriger la situation », a averti M. Belhimer.
En réaction, le ministre Français des affaires étrangères, a déploré, lundi 12 avril, les critiques et menaces du gouvernement algérien à l’encontre de son ambassadeur, qui ne reflètent pas, selon elle, la « qualité » des relations bilatérales.

« Nous déplorons ces différentes déclarations, qui ne reflètent ni la qualité de nos relations bilatérales, ni la dynamique de leur renforcement, soutenue au plus haut niveau par les autorités de nos deux pays », a répliqué la porte-parole du ministère français des affaires étrangères.
Ces propos du porte-parole gouvernemental sont intervenus juste après le report d’un déplacement du premier ministre français, Jean Castex, prévu dimanche dernier à Alger, les autorités algériennes ayant jugé le format de la délégation française trop réduit par rapport aux enjeux de cette visite.

Francois Gouyette a entreprises des contactes avec des leaders de partis politiques algériens s’entretenant avec eux notamment sur les législatives prévues le 12 juin prochain.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email