-- -- -- / -- -- --
Nationale

Lamamra accuse le Maroc de s’allier à Israël pour s’attaquer directement à l’Algérie

Lamamra accuse le Maroc de s’allier à Israël pour s’attaquer directement à l’Algérie

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a accusé, jeudi au Caire, le Maroc de s’être allié avec l’occupant israélienne dans le but de porter atteinte à son voisin l’Algérie.

“Une analyse de la situation nous fait comprendre que certains cherchent à s’attribuer des rôles influents dans la structure de l’ordre régional et international en établissant des alliances dangereuses dans l’unique but de réaliser des acquis immédiats au détriment des nobles objectifs du système de l’action arabe commune”, a précisé M. Lamamra dans une allocution prononcée lors des travaux de la session ordinaire du Conseil de la Ligue arabe au niveau ministériel.

“Des parties recourent à l’aide et la puissance d’un ennemi historique pour attenter aux frères et s’attaquer directement aux voisins”, en allusion aux actes perpétrés par le Maroc qui s’allie avec l’entité sioniste pour entamer les intérêts de l’Algérie.

“Si ce constat se fait manifestement et à proximité des frontières communes, nous pouvons imaginer ce qui se trame dans les coulisses”, s’est-il exclamé.

S’agissant des incidences de telles attitudes, le ministre a affirmé que ces comportements “génèrent davantage de tensions et d’instabilité dans la région et contribuent à l’exacerbation des crises actuelles. Ils nous détournent de notre première et principale cause (cause palestinienne) et la placent à un niveau en deçà des sacrifices et des souffrances du peuple palestinien et des autres peuples arabes, voire aussi son combat inlassable pour établir un Etat indépendant avec El-Qods pour capitale”.

Lors d’une visite au Maroc le 12 août, le ministre israélien des affaires étrangères Yair Lapid avait affirmé qu’il a évoqué “un rapprochement entre l’Algérie et l’Iran dans la région et la campagne qu’elle a menée contre l’admission d’Israël en tant que membre observateur de l’Union africaine ».

Réagissant aux « déclarations fallacieuses et malveillantes, faites à partir du Maroc, concernant l’Algérie et son rôle régional ainsi que ses relations avec un pays-tiers », la diplomatie algérienne précise qu’il s’agit d’une « sortie intempestive, dont le véritable instigateur n’est autre que Nasser Bourita en sa qualité de ministre des Affaires étrangères du Royaume du Maroc ».

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email