-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’ALS mène des manœuvres militaires depuis samedi

L’ALS mène des manœuvres militaires depuis samedi

Le président du Conseil national sahraoui, Khatri Addouh, effectue à partir d’aujourd’hui une visite de trois jours en Algérie à l’invitation du président du Conseil de la nation Abdelkader Bensalah, indique un communiqué de la chambre haute du Parlement. Addouh rencontrera, durant cette visite, des responsables du Parlement et du gouvernement, ajoute la même source.

Cette visite intervient alors que des manœuvres militaires sont effectuées depuis hier dans la région d’Aghouinit, dans les territoires libérés du Sahara occidental, par l’Armée de libération populaire sahraouie (ALPS) en présence du Premier ministre Abdelkader Taleb Omar, et du ministre de la Défense, Abdelah Lehbib.

Ces manœuvres ont été menées dans la zone sud par les unités 1, 3 et 7 de l’ALPS. Le début de cette manifestation militaire a été marqué par une allocution du chef d’état-major de l’ALPS, qui a indiqué que ces manœuvres s’inscrivent dans le cadre du programme annuel du ministère de la Défense sahraoui et font suite aux récents agissements de l’occupant marocain qui sont de nature à saper les négociations entre les deux parties (le Maroc et le Front Polisario).

Elles interviennent notamment après l’expulsion par le Maroc de la composante civile de Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso), déployée sur décision du Conseil de sécurité et ayant pour mission l’organisation d’un référendum libre et intégré en faveur de l’autodétermination du peuple sahraoui, a-t-il ajouté.

Ces manœuvres visent en outre, selon le même responsable, « la préparation des troupes en prévision de toute urgence ». Pour sa part, Youcef Ahmed, membre du secrétariat général du Front Polisario a indiqué que cette manifestation se veut un message de l’Armée de libération populaire sahraouie (ALPS), en tant qu’aile armée du Front Polisario, pour « la libération » des territoires occupés du Sahara occidental.

« Cette libération est notre principal objectif », a-t-il affirmé. Ces manœuvres militaires interviennent également à la veille de la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU prévue le 28 avril prochain. Youcef Ahmed a appelé l’organisation onusienne à garantir le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et mettre fin au conflit au Sahara occidental.

Dans un rapport remis au Conseil, qui servira de base de discussion au renouvellement du mandat de la Minurso fin avril, le SG des Nations unies, Ban Ki-moon se livre donc à un véritable plaidoyer en faveur de la Minurso tout en déplorant le manque de progrès sur le dossier.Ban Ki-moon exige que le Conseil de sécurité « rétablisse et soutienne » la mission de l’ONU au Sahara occidental (Minurso).

Aujourd’hui, Ban Ki-moon demande sans surprise dans son rapport la reconduction de la Minurso pour un an. Mais surtout, il souhaite que la mission soit réhabilitée afin de pouvoir remplir son mandat, qui, de facto, a été réduit. Et le patron des Nations unies fait comprendre que ceci passe inévitablement par le retour du personnel. Ban Ki-moon explique que les activités militaires de la mission ne pourront plus être maintenues à moyen terme si rien ne change, car employés civils et militaires travaillent ensemble.

Il prévient : un départ de la Minurso augmenterait le risque d’une reprise des hostilités et pourrait être exploité par des élémentsterroristes. Par ailleurs, le SG de l’ONU renouvelle son soutien à Christopher Ross, son envoyé spécial.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email