-- -- -- / -- -- --
Nationale

Lalmas au Jeune Indépendant: “Il est urgent de recourir aux moyens de transport de l’ANP”

Lalmas au Jeune Indépendant:  “Il est urgent de recourir aux moyens de transport de l’ANP”

L’activité d’exportation en Algérie en dehors des hydrocarbures connaît une stagnation et peine à voir une dynamique malgré les réformes entreprises par le gouvernement. Enregistrant un taux qui oscille entre 2% et 5 %, cette activité doit être revue et faire l’objet d’une programmation sérieuse. C’est du moins le point de vue de l’expert et formateur dans les métiers d’exportation et président de l’association nationale Algérie Conseil Export, Smail Lalmas.

Estimant que l’activité d’exportation est indissociable de l’économie nationale, l’expert a souligné hier, lors d’un entretien avec le Jeune Indépendant, la nécessité d’entreprendre des réformes basées sur les réalités du marché économique local. C’est dans ce sens que le spécialiste a suggéré l’instauration d’un modèle économique propre à l’Algérie axé sur l’intelligence économique, permettant une réelle diversification des exportations. Avant tout engagement ce créneau, a-t-il ajouté, requiert un diagnostic inclusif de tous les secteurs à l’instar de l’industrie, de l’agriculture, du tourisme, pour détecter les points forts et les points faibles de tous les secteurs. Ce diagnostic permet un bon ciblage des secteurs à développer pour tracer une stratégie nationale visant à promouvoir l’exportation, a poursuivi notre interlocuteur. Il s’agit, selon ses estimations, de répondre aux questions suivantes : qu’est-ce que nous allons exporter ? À qui nous allons le faire ? Et comment nous allons le faire ?

Considérant le recours « aveugle » à l’exportation de l’excédent comme « vision erronée » qu’il faut corriger, l’expert a parlé de « l’identification de la disponibilité » pour une meilleure visibilité de l’offre exportable. C’est-à-dire la disponibilité de la main-d’œuvre locale compétente et de la matière première pour un produit compétitif sur tous les plans, en mesure de s’imposer sur le marché continental ou international. À ce propos l’orateur a souligné l’importance de la question de la certification et de la conformité aux normes internationales des produits à exporter et qui doit se faire par des institutions nationales.

Outre le volet production, il y a le segment des transports et de la logistique qui constituent un anneau indispensable dans la chaîne globale de l’exportation. Notre interlocuteur a mis en exergue la nécessité de développer une politique des transports, pour répondre aux besoins inhérents à cette opération commerciale en vue de mieux maîtriser la facture « exorbitante » de la logistique. C’est dans ce sillage qu’il a indiqué la possibilité de recourir, comme solution « urgente », aux moyens dont dispose l’Armée nationale populaire en termes de transport. Il a cité à titre d’exemple les avions cargos et autres moyens non négligeables qui peuvent être mis au service de l’activité civile dans le cadre d’un partenariat et contribuer ainsi au décollage économique tant attendu.

Sur la question liée au fonds de soutien pour l’exportation(FSPE), Lalmas a signalé que cette instance ne joue pas le rôle qui lui sied et doit être redynamisée pour « rafraîchir » le financement des exportations en fonction des secteurs.

En évoquant les obstacles qui font barrage à des réformes « réelles et sérieuses », Lalmas a dit crûment les quatre vérités. Il a estimé que la démarche du gouvernement dans ce secteur est improvisée, et qu’il est impératif de mette en place une administration qui réponde aux besoins de notre économie. Cela demande, selon lui, de confier l’organisation et la gestion de l’exportation aux compétences conscientes de la logique économique et de ses exigences. Il n’a pas manqué de souligner l’importance d’investir dans la formation des ressources humaines impliquées dans l’opération d’exportation tout en profitant du savoir -faire étranger. Une mobilisation générale avec une seule orientation économique permettra certainement de faire décoller l’économie nationale sur de bonnes bases et avec des perspectives prometteuses.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email