-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie vit au quotidien des crimes et délits

L’Algérie vit au quotidien des crimes et délits

Vols et vols par effraction, agression à l’arme blanche, assassinats, faux et usage de faux, trafic de stupéfiants, usurpation de fonction, constitution de bandes de malfaiteurs ; tels sont les différents crimes et délits commis à travers le territoire national depuis le mois sacré de ramadhan.

Une période qui devrait être de piété et de miséricorde se transforme en désolation provoquée par des êtres humains sans scrupule ni états d’âme. Malgré que les forces de sécurité s’imposent souvent pour freiner ce genre de crimes multiformes, à l’Est comme à l’Ouest au Nord comme au Sud ces actes sont commis au quotidien.

Hier la police de Boumerdes a réussi à interpeller des individus et parmi eux des jeunes filles spécialisées dans le vol des bijoutiers. Cette affaire a été traitée au courant de cette semaine par les services de police de Dellys à 40 kilomètres à l’est de Boumerdes.

Une autre affaire d’usurpation de fonction et vol a eu lieu par une jeune femme à Ouled Moussa dans la wilaya de Boumerdes. Les services de police ont réussi à interpeller la jeune femme de 25 ans qui circulait à bord d’un taxi.

Les forces de police de la 1re sûreté urbaine de Tizi-Ouzou ont réussi à élucider une affaire qui remonte au mois de décembre 2014 par l’identification et l’arrestation des auteurs du vol par effraction de deux locaux commerciaux, le premier spécialisé dans la vente de téléphones portables et le deuxième dans le commerce de bijoux traditionnels, situés au centre-ville de Tizi-Ouzou.

A l’issue de cette enquête, une quantité importante de bijoux traditionnels a été récupérée. A Constantine les forces de police ont, après des investigations menées sur le terrain, réussi à identifier et arrêter les auteurs du vol d’appareils de menuiserie métallique. Les cinq individus arrêtés ont été l’objet de plusieurs chefs d’inculpation dont « association de malfaiteurs, vol avec usage de véhicule, détention et recel d’objets volés ».

Présentés au parquet, trois d’entre eux ont été mis en détention préventive, et les deux autres ont été cités à comparaître. Quant au matériel volé, il a été récupéré et restitué à son propriétaire. Il s’agit également de l’interpellation de deux individus originaires d’Oran pour association de malfaiteurs. L’un est chauffeur dans l’entreprise turque chargée de l’édification de la nouvelle grande mosquée d’Oran.

Ils sont accusés d’avoir agressé le comptable de l’entreprise avant de le délester de la somme d’un milliard de centimes qu’il transportait à bord de son véhicule. Les trois auteurs présumés de l’enlèvement d’une fillette, lundi à Constantine ont été arrêtés. Selon les services de police, les auteurs auraient agi « sous l’effet de psychotropes ». Pour rappel, les auteurs présumés de cet enlèvement, âgés de 16, 20 et 30 ans, des « repris de justice », avaient planifié leur forfait au cours d’une soirée dans la forêt de Cheltaba, réputée pour être un repaire de malfrats.

 Ils avaient, au départ, décidé de cambrioler deux maisons, dont celle des parents de la victime, avant que ne leur vienne l’idée d’enlever la petite fille de 5 ans qui dormait, a indiqué un responsable de la police. Une association de malfaiteurs, impliquée dans 23 affaires de vol par effraction à Alger, Blida et Béjaïa, a été récemment démantelée par les agents de la sûreté urbaine de Hydra.

Agissant sur plainte pour vol par effraction déposée par une ressortissante étrangère établie à Hydra, les services de police, utilisant un matériel sophistiqué, ont entamé de vastes investigations qui ont abouti à l’interpellation d’un des présumés auteurs.

La personne en question a été interpellée en flagrant délit de vol par effraction visant deux appartements dans un immeuble à la rue Souidani Boudjemaâ à Alger. Les investigations menées ont permis de découvrir que les deux suspects étaient impliqués dans 23 affaires de vol par effraction, en majorité à Alger, Blida et Béjaïa. Le siège de la direction des transports de la wilaya d’Oran a été le théâtre d’un vol de différents objets, principalement du matériel informatique contenant des bases de données. 

Dans la commune côtière d’El-Ançor (Oran), le corps d’un jeune homme âgé de 26 ans avait été retrouvé inanimé, gisant dans une mare de sang, la tête défoncée par un coup donné à l’aide d’un objet contondant, dans une structure en plastique servant à l’élevage aviaire dans la commune de Sidi Hamadi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email