-- -- -- / -- -- --
Sports

L’Algérie veut réussir son entrée en lice, l’Egypte en danger face à la France

L’Algérie veut réussir son entrée en lice, l’Egypte en danger face à la France

La sélection algérienne masculine de handball des moins de 21 ans (U-21) tentera de réussir son entrée en lice dans le 21e Championnat du monde de la catégorie en affrontant mardi son homologue marocaine à la salle Harcha-Hacène (Alger, 20h00) dans le cadre de la 1re journée (Gr. D) du tournoi.

Après une préparation entamée en 2016, les choses sérieuses vont pouvoir commencer pour les coéquipiers d’Ayoub Abdi, appelés à réussir leurs grands débuts dans cette compétition qu’organise l’Algérie jusqu’au 30 juillet.

« Nous avons déjà joué contre le Maroc et j’ai en ma possession plusieurs enregistrements de leurs matchs. Je souhaite voir mon équipe entrer progressivement dans le tournoi et monter en puissance au fil des matchs.

Je ne veux pas me prononcer sur nos chances dans le groupe que nous avons hérité, mais notre objectif est de passer l’écueil du premier tour », a indiqué le coach du Sept national, Rabah Gherbi.

L’équipe nationale, qui devrait être poussée par un large public à la salle mythique de Harcha, tentera donc d’éviter un mauvais départ pour s’épargner une pression inutile qui pourrait lui jouer un mauvais tour.

L’équipe du Maroc, en véritable outsider de cette poule et qui reste sur une lourde défaite concédée en amical face à la Tunisie (41-21), aura à cœur de réaliser la sensation de cette journée inaugurale en damant le pion au pays organisateur.

Dans les deux autres rencontres de cette poule D, l’un des favoris de la compétition la Croatie, qui a décroché sa qualification après avoir terminé à la 4e place de l’Euro-2016, évoluera sur du velours face à l’Arabie saoudite, alors que l’Islande défiera l’Argentine.

L’entraîneur croate, Hrvoje Horvat, à la tête de cette équipe depuis 2012, a estimé que la mission de ses joueurs « ne sera pas de tout repos, surtout face aux équipes non-européennes ».

La France, tenante du titre et favorite en puissance pour conserver son trophée conquis en 2015 au Brésil, affrontera dans le groupe B l’Egypte dans un match qui promet, même si les Français bénéficieront des faveurs des pronostics de par leur statut.

Les deux pays scandinaves, en l’occurrence le Danemark (vice-champion du monde) et la Suède, comptent réussir leurs débuts en croisant le fer respectivement avec la Slovénie et le Qatar et se positionner ainsi dès l’entame de la compétition pour arracher l’une des quatre premières places qualificatives au Tour principal.

L’Allemagne, versée dans le groupe A, débutera face à la Hongrie qui reste sur une victoire en amical face à l’Algérie (28-25). Les Allemands, 4es lors du dernier Mondial brésilien, auront fort à faire dans cette poule face à la Norvège qui sera en lice contre la Corée du Sud, alors que l’équipe des Iles Féroé défiera le Chili.

La sélection russe, aux 7 titres mondiaux (en comptabilisant ceux de l’ex-URSS), n’aura a priori pas de difficultés pour venir à bout de la Macédoine et impressionner du coup ses adversaires du groupe C où figurent notamment les deux autres représentants africains, la Tunisie et le Burkina Faso, qui s’affronteront dès leur entrée en lice.

De son côté, l’Espagne, cinq fois vice-championne du monde (1987, 1989, 1995, 2001 et 2013) entamera la compétition face au Brésil dans un match qui devrait revenir aux Ibériques, lesquels aspirent à mettre fin au signe indien qui les poursuit depuis leur première participation en 1977.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email