-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie va former des forces spéciales tunisiennes

L’Algérie va former des forces spéciales tunisiennes

Une série de réunions conjointes a été organisée récemment entre de hauts responsables sécuritaires algériens et tunisiens, dans le cadre de la coopération tuniso-algérienne dans la lutte contre le terrorisme.

A l’issue de ces rencontres, les deux parties ont convenu de renforcer davantage la coopération militaire entre les deux pays afin de sécuriser les frontières, lutter contre le trafic d’armes et combattre le terrorisme, apprend-on du site Internet de la radio tunisienne Al-Djawhara FM. 

L’accord stipule notamment l’envoi de responsables de l’armée et de la police tunisienne en Algérie où ils auront une formation antiterroriste dans des écoles spécialisées, ajoute la même source. Début avril, un autre site tunisien, Tunisie numérique, a fait savoir que la coopération dans les domaines des renseignements et de la sécurité entre la Tunisie et l’Algérie a permis de dresser une nouvelle liste des personnes recherchées par la justice des deux pays. Cette liste est composée de 70 noms de terroristes actifs dans des groupes terroristes connus.

Parmi ces groupes, il y a « Katibet Okba Ibn Nafaâ » qui active au mont Chaâmbi en Tunisie en plus du mouvement « Fils du Sahara » et « Jund Al Khilafah » qui ont fait allégeance à Daesh. Des Nigérians et des Maliens font partie de ces groupes, a indiqué le correspondant de « Mosaïque FM » en Algérie.

Pour rappel, le Président tunisien fraîchement élu, Béji Caïd Essebsi, a effectué une visite en Algérie les 4 et 5 février dernier. Cette visite a permis aux deux chefs d’Etat de faire le point sur la coopération bilatérale. Béji Caïd Essebsi est retourné en Tunisie très « rassuré » sur l’état des relations avec l’Algérie.

« Ma visite en Algérie est excellente à tous points de vue, et je retourne en Tunisie rassuré quant aux relations algéro-tunisiennes », a-t-il déclaré à la presse après un entretien avec le président Bouteflika. Le président tunisien estime que « chaque visite effectuée en Algérie est meilleure que la précédente du point de vue entente et résultats ».

Pour le chef d’Etat tunisien, les relations algéro-tunisiennes « sont privilégiées et exceptionnelles, ce qui influe positivement sur la région, sa stabilité et celle des deux pays ». Dès lors, « ces relations confirmeront de façon claire que la sécurité de la Tunisie et celle de l’Algérie sont intimement liées », dit-il. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email