-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie risque d’épuiser son fonds de régulation des recettes

L’Algérie risque d’épuiser son fonds de régulation des recettes

Les avoirs prélevés du Fonds de régulation des recettes (FRR) ont atteint 2965,6 mds de dinars en 2014, contre 2132,4 milliards de dinars en 2013, soit les plus importants retraits enregistrés depuis 2000, note la Direction générale de la prévision et des politiques (DGPP) du ministère des Finances.

Ces importants prélèvements opérés en 2014 ont servi exclusivement à financer le déficit du Trésor de l’année dernière, qui s’est creusé à 2.965,6 milliards de dinars en raison de la régression des recettes d’hydrocarbures, suite à la chute des cours du pétrole.

A fin 2014, les avoirs du FRR s’étaient établis, après des prélèvements, à 4 408,4 milliards de DA (contre 5563,5 mds de dinars à fin 2013). Créé en 2000, le FRR est alimenté à partir du différentiel entre la fiscalité pétrolière budgétisée, élaborée sur la base d’un baril de 37 dollars, et celle réelle qui est engendrée par des ventes de pétrole calculées à un prix moyen sur les marchés internationaux.

Les avoirs du FRR ont servi, durant les premières années de sa création, à payer par anticipation la dette extérieure de l’Etat. A partir de 2006, le FRR a changé de vocation, ses fonds étant destinés exclusivement à combler le déficit budgétaire. Depuis 2006, les prélèvements du Fonds se sont poursuivis avec une cadence importante et accélérée en raison de la détérioration du déficit budgétaire durant ces dernières années.

Le FRR a été sollicité à financer le déficit du Trésor public à hauteur de 91,5 mds de DA en 2006, de 531,9 mds de DA en 2007, de 758,1 mds de DA en 2008, de 364,2 mds de DA en 2009, de 791,9 mds de DA en 2010, de 1.761,4 mds de DA en 2011, de 2.283,2 mds de DA en 2012, de 2.132,4 mds de DA en 2013 et de 2.965,6 mds de DA en 2014.

Le bilan de la DGPP fait état, en outre, d’un recul de la fiscalité pétrolière recouvrée qui s’est établie à 3388,3 mds de dinars en 2014 contre 3.678,1 milliards de dinars en 2013. Les recouvrements de la fiscalité pétrolière en 2014 ont servi à alimenter le budget de l’Etat à hauteur de 1577,7 milliards de dinars ainsi que le Fonds de régulation des recettes (FRR) à hauteur de 1.810,6 milliards de dinars.

Les données provisoires de la DGPP – Le PIB – de l’Algérie s’est établi à 17.731 milliards de DA (environ 221 milliards de dollars) en 2014, contre 16.570 mds de DA (196 mds de dollars) en 2013, a indiqué samedi la Direction générale de la prévision et des politiques (DGPP) du ministère des Finances sur son site.

Les données provisoires de la DGPP ont noté par ailleurs une progression de la croissance de l’économie algérienne de 4,1% en 2014 par rapport à l’année précédente (contre 2,8% en 2013 par rapport à 2012). En revanche, la croissance du PIB hors hydrocarbures a reculé en passant à 5,1% en 2014 contre 7,1% en 2013.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email