-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie n’exporte pas le terrorisme mais la paix

L’Algérie n’exporte pas le terrorisme mais la paix

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa, a réitéré que l’Algérie n’a pas d’ambitions au Sahara Occidental qui doit exercer son droit à l’autodétermination, comme il a insisté que notre pays n’est pas partie prenante au conflit.

Dans ce sens, il a fustigé l’entêtement du Maroc qui se retrouve isolé sur la scène continentale, tout en remettant les pendule à l’heure : « L’Algérie n’exporte pas le terrorisme, mais la paix et la sécurité à ses voisins et aux autres pays… ».

La position de l’Algérie à l’égard de la question du Sahara occidental participe de son respect du principe d’autodétermination, a affirmé hier le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa.

« L’Algérie, qui a arraché son indépendance au prix fort d’un million et demi de chouhada durant sa glorieuse Révolution et après que son peuple a exercé son droit à l’autodétermination, demeure fermement attachée à ce principe consacré dans la Charte et les résolutions de l’ONU », a indiqué M. Ould Khelifa dans un entretien accordé à l’APS.

« L’Algérie n’a pas d’ambitions au Sahara occidental et n’est pas partie prenante au conflit », a souligné le président de l’APN qui a fustigé « l’entêtement du Maroc qui se retrouve isolé sur la scène continentale ». S’exprimant sur la cause palestinienne, M. Ould Khelifa a rappelé que l’Algérie comptait parmi les « rares pays qui continuent à apporter leur soutien à cette cause ».

A une question sur la diplomatie parlementaire et son rôle dans le soutien aux causes justes de par le monde, le président de l’APN a indiqué que « le Parlement algérien dispose de groupes d’amitié avec plus de 60 pays », citant également l’échange de visites et la participation du Parlement algérien aux cotés de ses homologues à partir de plusieurs tribunes.

« Le Parlement algérien est représenté dans toutes les instances parlementaires régionales et internationales, pour défendre les positions de la diplomatie algérienne qui prône le dialogue, la paix et la sécurité », a-t-il ajouté. « L’Algérie n’exporte pas le terrorisme, mais la paix et la sécurité à ses voisins et aux autres pays, en veillant notamment à ce que les peuples exercent leur droit à l’autodétermination.

La justice sociale et le respect des droits des citoyens sont également deux principes que l’Algérie œuvre toujours à mettre en avant », a-t-il encore affirmé.

Dans ce contexte, M. Ould Khelifa a souligné que le Parlement algérien « n’a eu de cesse de plaider pour l’impératif respect de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de la Libye, mettant en garde contre toute ingérence étrangère ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email