-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie met en vigueur l’accord international sur l’huile d’olive

L’Algérie met en vigueur l’accord international sur l’huile d’olive

Publié dans le Journal officiel, l’accord international sur l’huile d’olive et les olives de table, ratifié par l’Algérie à Genève en 2015, est encré, en vigueur.

L’accord vise, entre autres, l’uniformisation des législations nationales et internationales relatives aux caractéristiques physico-chimiques et organoleptiques des huiles d’olive, des huiles de grignons d’olive et des olives de table afin d’éviter toute entrave aux échanges.

Il vise également à mener des activités en matière d’analyse physico-chimique et organoleptique pour améliorer la connaissance des caractéristiques de composition et de qualité des produits oléicoles, en vue du regroupement des normes internationales.

Ces normes internationales permettent le contrôle de la qualité des produits, les échanges commerciaux internationaux et leur développement, la protection des droits du consommateur et la prévention des pratiques frauduleuses et trompeuses et l’adultération.

Elle vise aussi le renforcement du rôle du Conseil oléicole international en tant que forum d’excellence pour la communauté internationale scientifique en matière oléicole, la coordination des études et des recherches sur les valeurs nutritionnelles et autres propriétés intrinsèques de l’huile d’olive et des olives de table et la facilitation de l’échange d’informations sur les échanges commerciaux internationaux.

Pour rappel, l’Algérie a participé à la Conférence internationale de Genève sur l’huile d’olive et les olives de table ayant abouti à cet accord avec une vingtaine d’autres pays.

Cette conférence s’est tenue en présence des représentants de l’ensemble des Etats membres de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), ainsi que des représentants du Conseil oléicole international et de l’Union européenne.

Durant la campagne oléicole 2015-2016, la production algérienne en huile d’olive a été de 900 000 hectolitres sur une superficie oléicole nationale de 471 657 hectares, selon les le bilan de l’Observatoire national des filières agricoles et agroalimentaires (ONFAA).

La surface réservée à l’oléiculture à l’échelle nationale se compose de 56,3 millions d’oliviers dont 32,3 millions oliviers productifs, soit un taux de 57%, selon les chiffres du Commissariat au développement de l’agriculture en régions sahariennes (CDARS, Ouargla).

Dans le nord du pays, l’oléiculture est concentrée dans sept principales wilayas (Béjaïa, Tizi-Ouzou, Bouira, Bordj Bou Arreridj, Jijel, Sétif et Mascara) dont la région Centre représente un taux de plus de 75% de la superficie oléicole globale de ces sept wilayas.

Concernant les régions sahariennes, la superficie oléicole s’étend sur près de 13 000 ha, composés de 3,4 millions d’oliviers dont 2,9 millions en masse et 488 330 en isolés, sachant que le nombre d’oliviers productifs est de 1,7 million d’arbres, soit un taux de 49%.

Pour le classement des premières wilayas productrices dans le sud du pays, Biskra occupe le premier rang avec une superficie plantée de 4 245 ha (33% de la superficie oléicole totale du Sud), suivie de la wilaya d’El Oued avec une superficie de 3 000 ha (23%) et de Laghouat avec une superficie de 2 082 ha (16%).

Au niveau mondial, les plus gros producteurs d’huile d’olive sont l’Espagne, l’Italie, la Grèce qui réalisent à elles seules 75% de la production mondiale, suivies de la Tunisie dont la production représente près de 9%.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email