-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie  lance VTMIS

L’Algérie  lance VTMIS

Avec le déroulement du projet VTMIS l’Algérie deviendra l’un des pays le plus avancés en termes de capacité de suivi du trafic dans les corridors de navigation méditerranéen.

Avec une couverture complète côtière de plus de 1280 km, le système VTMIS algérien sera le premier système intégré au niveau régional et national dans le Sud de la Méditerranée, et le plus important en termes de couverture côtière après le système italien (plus de 2000 km).

Grâce à une nouvelle dynamisation de la politique du secteur des transports l’on assiste au lancement rapide de centaines, voire de milliers de projets susceptibles de contribuer à relever le défi du développement économique du pays.

Le secteur des Transports vit une mutation qui se traduira dans un futur proche par un développement adéquat de toutes les entreprises relevant du secteur. Indépendamment des autres opérations lancées au niveau des structures opérationnelles du département de Boudjema Talai, ministre des Transports, le secteur maritime et portuaire se voit doté d’un extraordinaire projet relatif à la sécurité maritime et portuaire.

En effet, le ministère des Transports s’est engagé à mettre en place une politique et une stratégie devant permettre une gestion intégrée de la sécurité maritime et portuaire et de la protection du milieu marin et partant d’honorer les obligations de l’Algérie au titre d’État du pavillon, d’État du port et surtout d’État côtier.

Selon un rapport élaboré par le département de Boudjema Talai, l’une des composantes principales de cette stratégie consiste à mettre en place un système intégré de contrôle, de surveillance et de gestion de la sécurité et de la sûreté maritime et portuaire et d’échange de données informatisées (VTMIS).

Le système VTMIS doit répondre à trois exigences opérationnelles du ministère des Transports ; renforcer les capacités de l’administration maritime et de l’action de l’État en mer en matière de contrôle du trafic maritime et d’aide à la sécurité de la navigation maritime.

Il est question de renforcer son dispositif de sûreté dans ses eaux territoriales, ses rades et enceintes portuaires dans le cadre de la mise en œuvre du code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires code ISPS adopté par l’OMI en décembre 2002.

Le système contribuera entre autre à l’amélioration de la logistique des transports, notamment la performance des plateformes portuaires au niveau de la communication et de l’échange d’information entre les usagers des ports entre eux et les autres autorités concernées.

Le VTMIS algérien sera un système intégré de senseurs et d’équipements électroniques. Il mettra à la disposition des autorités concernées l’intégration des fonctions VTS avec la sûreté portuaire et les aspects de la gestion de l’information : A l’exemple de la gestion du trafic des navires dans les ports et les eaux territoriales, la surveillance de la sûreté portuaire, l’échange de données entre les opérateurs privés et publics, la protection de l’environnement maritime, la protection de zones économiques exclusives, les échanges de données et d’informations entre toutes les autorités nationales impliquées.

Ce système fédérateur réunit toutes les informations et les données sécuritaires nécessaires liées Directement aux autorités portuaires, notamment, la police, la gendarmerie nationale, les douanes, les garde-côtes, dont le travail d’échanges de données intervient dans le cadre des accords et de partenariat internationaux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email