-- -- -- / -- -- --
Nationale

«L’Algérie est bien indépendante !»

«L’Algérie est bien indépendante !»

Le secrétaire général par intérim du RND, Ahmed Ouyahia, accuse « certains lobbys » locaux de servir les intérêts français, pointant du doigt ce qu’il appelle aussi les « relais français » en Algérie d’être en accointance avec des « laboratoires français » où, selon lui, ils passent au microscope la situation du pays.

Affichant un profil de quelqu’un de bien informé, le chef du Cabinet du président de la République s’exprimait devant les militants du Rassemblement national démocratique des wilayas du centre, réunis dans un pré congrès, hier, à Zéralda.

L’ex-Premier ministre qui est actuellement la cible au sein de son parti, est, par ailleurs, régulièrement mis à l’index par le patron du FLN, Amar Saadani qui ne rate aucune occasion d’appeler à son départ de la présidence de la République. Peu bavard depuis sa prise de fonction à la présidence de la République, Ahmed Ouyahia préfère encaisser.

Pas un signe de colère envers son « ami » de la coalition présidentielle n’a pu être décelé chez celui qui ressasse à chaque sortie publique sa totale fidélité au président Abdelaziz Bouteflika. Hier à Zéralda, le SG par intérim du RND, paraissait sur la défensive, choisissant la carte nationaliste, afin de se faire entendre, et surtout brasser large.

D’emblée Ahmed Ouyahia, en effet, n’a pas manqué de qualifier de « comportement abject » la publication par le Premier ministre français, Manuel Valls, sur Twitter de la photo d’un chef d’Etat algérien, certes affaibli, mais doté, faudrait-il le souligner, de toutes ses facultés intellectuelles.

« L’exploitation de la photo du président Bouteflika est un complot. On dit à la France que l’Algérie est indépendante », a scandé le secrétaire général par intérim du RND. Et d’accuser la France et ses « amis en Algérie » d’être derrière cet acte inamical de la part du partenaire français.

Et de signaler que de nombreuses rencontres, entre responsables français et leurs alliés (algériens) ont lieu dans des laboratoires en France où ils débattent de la situation en Algérie.

Affirmant que « l’Algérie est bien indépendante », il poursuit que « le but est de fragiliser l’Algérie ; on parle de la chute du pétrole, que le pays va s’effondrer et que des vagues de réfugiés vont envahir l’Europe. (…). » Il évitera, par ailleurs, de trop se focaliser sur le sujet du jour, à savoir le rappel de la direction actuelle du parti à maintenir la date du congrès extraordinaire du parti, fixée du 5 au 7 mai prochain.

Les opposants d’Ouyahia ont appelé récemment le ministère de l’Intérieur à l’annulation du congrès du RND.
Pour les frondeurs, Ouyahia aurait fait « preuve d’infractions ayant émaillé la préparation du congrès extraordinaire voulu du 5 au 7 mai.

D’autres infractions liées au statut et au règlement intérieur du parti sont enregistrées, parmi elles ses multiples absences aux réunions du conseil national et la propension de celui-ci à la cooptation ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email