-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie dans l’impossibilité de récupérer les biens de Farid Bedjaoui au Canada

L’Algérie dans l’impossibilité de récupérer les biens de Farid Bedjaoui au Canada

L’Algérie pourrait-elle, un jour, récupérer ses biens dilapidés dans plusieurs affaires qualifiées de « scandales financiers » Dans l’affaire Sonatrach, comme dans d’autres affaires, l’Algérie ne peut réclamer ses biens dilapidés ou détournés et transférés vers l’étranger qu’ une fois qu’une décision de justice définitive soit prononcée par la justice.

Les personnes accusées dans ces affaires pouvant, précédemment, et au cas où elles seraient condamnées, faire appel. Un laps de temps que certains présumés coupables pourraient mettre à leur profit pour empêcher la restitution des biens dilapidés ou détournés. Farid Bedjaoui accusé dans l’affaire Sonatrach, a-t-il déjà opté pour un subterfuge ? Cet accusé qui disposait de biens immobiliers au Canada où il était installé avant son départ vers Dubaï, a mis à profit la loi canadienne qui interdit la restitution des biens, même dilapidés, à un pays quand ces biens appartiennent à une « propriété collective ». En plus clair, il s’agit de la propriété familiale. Farid Bedjaoui a, il y a quelques années, et dès l’éclatement de « l’affaire Sonatrach », transféré ses biens immobiliers vers la propriété familiale.

Il s’agit de biens immobiliers bâtis et non bâtis (trois grands lots de terrain situés dans le Westmount, quartier réputé, huppé et l’un des plus riches de Montréal). Des biens achetés à plusieurs millions de dollars par Farid Bedjaoui avant leur transfert à la propriété de sa famille. Si elle pouvait saisir ses biens enregistrés en son nom, la justice canadienne n’a pas le droit (conformément à la loi de ce pays) de procéder à la saisie de ces biens s’ils sont transférés à la propriété familiale).

Des documents prouvent que cet accusé a transféré ces biens vers la propriété de sa famille, en plusieurs étapes, commençant d’abord par les transférer au nom de son frère Ryad, homme d’affaires résidant au Québec, lequel s’est chargé de les transférer à un autre membre de sa famille pour que ces biens aboutissent finalement à la propriété familiale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email