-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie condamne le massacre perpétré par l’occupant sioniste à Ghaza

L’Algérie condamne le massacre perpétré par l’occupant sioniste à Ghaza

L’Algérie a condamné “fermement” samedi le massacre perpétré, vendredi, par les forces d’occupation israélienne contre les civils palestiniens dans la Bande de Ghaza. C’est ce qu’a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

L’Algérie “condamne fermement le massacre perpétré par les forces d’occupation israélienne contre les participants aux manifestations pacifiques, organisées vendredi par le peuple palestinien, à l’occasion de la commémoration du 42e anniversaire de la Journée de la Terre”.

L’Algérie dénonce “avec force” l’escalade grave et les “violations flagrantes” par Israël des chartes et lois internationales, appelant la communauté internationale à garantir “rapidement” la protection totale du peuple palestinien désarmé.

Apres avoir rendu hommage aux martyrs tombés lors de ces manifestations, l’Algérie a réitéré sa “solidarité” avec la Palestine, peuple et gouvernement, ainsi que son “soutien” aux Palestiniens dans leur lutte légitime pour reprendre leur terre occupée et l’Etablissement d’un Etat indépendant avec Al Qods pour capitale.

La grève générale, organisée pour protester contre le massacre commis par les forces israéliennes, a touché samedi toutes les provinces de la Palestine, notamment les secteurs commercial et éducatif, y compris les établissements privés et publics.

A cet effet, les écoles et les universités ont fermé leurs portes, ainsi que les banques, dans le cadre du deuil national décrété.

Samedi un bilan officiel palestinien faisait état de 16 civils palestiniens et plus de 1400 autres personnes ont été blessées après que les forces israéliennes eurent tiré à balles réelles sur des manifestants et utilisé des gaz lacrymogènes pour les repousser de la clôture lourdement fortifiée.

La manifestation de vendredi commémorait le Jour de la Terre, qui marque la date du 30 mars 1976, lorsque six Israéliens palestiniens désarmés ont été abattus par les forces israéliennes lors de manifestations contre la décision du gouvernement israélien d’exproprier de vastes étendues de terres palestiniennes.

Les organisateurs de la marche de vendredi, surnommée la Grande Marche de retour, ont déclaré que le message principal de la manifestation était d’appeler au Droit au Retour des réfugiés palestiniens.

Environ 70% des deux millions d’habitants de Gaza sont des descendants de Palestiniens qui ont été chassés de leurs foyers dans les territoires pris par Israël pendant la guerre de 1948, connue par les Arabes sous le nom de Nakba.

Les manifestants à Gaza se sont rassemblés dans cinq endroits différents le long de la frontière, à l’origine positionnés à environ 700 mètres de la clôture.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email