-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie condamne le crime «abject»

L’Algérie condamne le crime «abject»

L’Algérie a condamné l’assassinat « abject » de 21 ressortissants égyptiens par l’Organisation autoproclamée Etat islamique (Daech) en Libye. C’est qu’a indiqué, hier, un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

« L’Algérie condamne avec la plus grande vigueur le massacre abject commis par l’Organisation autoproclamée « Etat islamique » (Daech) contre des ressortissants égyptiens innocents en Libye », a déclaré le ministère. L’État islamique a mis en ligne avant-hier une vidéo d’environ cinq minutes montrant la décapitation de 21 chrétiens égyptiens enlevés en Libye.

Un porte-parole de l’Église copte, cité par l’agence de presse Mena, a confirmé que 21 fidèles qui avaient été enlevés par les terroristes étaient décédés. « En cette douloureuse circonstance, l’Algérie rappelle sa ferme position et son refus constant du terrorisme sous toutes ses formes et appellations, et réitère son appel à la communauté internationale tout entière pour unir ses efforts afin de faire face à ce fléau et mettre un terme à la série de crimes abjects qui reflètent la barbarie et la sauvagerie de leurs auteurs », ajoute-t-on.

« L’Algérie réaffirme son engagement à poursuivre les démarches avec les pays du voisinage et les acteurs internationaux pour parvenir à une solution politique de la crise en Libye, qui garantisse le retour de la sécurité et de la stabilité dans ce pays frère et favorise d’édification d’un Etat avec des institutions fortes et capables de relever les défis, y compris en ce qui concerne l’éradication du terrorisme et toute forme d’extrémisme », ajoute le communiqué.

L’Église copte orthodoxe a dit faire confiance aux autorités égyptiennes pour punir les « criminels ». Al-Azhar, l’une des plus prestigieuses institutions théologiques de l’islam sunnite, a qualifié dimanche l’assassinat de « barbare ». Hier matin, les avions de combat de l’armée de l’air égyptienne ont visé des camps, des sites d’entraînement et des arsenaux du groupe terroriste. Dans la foulée, l’Egypte a demandé une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies et de nouvelles mesures contre l’Etat islamique. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email