-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie condamne « énergiquement » toute atteinte contre la Mecque

L’Algérie condamne « énergiquement » toute atteinte contre la Mecque

L’Algérie a condamné « énergiquement » toute atteinte aux symboles sacrés de l’Islam et de la nation musulmane, dénonçant le « recours à la violence qui suscite l’indignation de tous les musulmans ».

C’est ce qu’a indiqué avant-hier le ministre des Affaires étrangères, qui réagissait à une tentative de frappe aux missiles qu’aurait menée en début de semaine un mouvement yéménite contre La Mecque. 

« Nous avons suivi avec une grande inquiétude les informations faisant état d’une tentative de bombardement de La Mecque », a fait savoir le porte-parole du ministère des Affaires étrangères (AE), Abdelaziz Benali Cherif, cité par l’APS. 

« Nous condamnons avec force toute atteinte aux symboles sacrés de notre religion et de notre nation musulmane, et dénonçons le recours à la violence qui suscite l’indignation de tous les musulmans et va contre les préceptes de l’islam », a-t-il précisé, mettant l’accent à ce propos sur « l’impérative préservation de la sacralité des Lieux saints de l’Islam et des valeurs de la civilisation musulmane ».

Le porte-parole des AE a réaffirmé la position de l’Algérie vis-à-vis du fléau du terrorisme, sous toutes ses formes, et l’importance de son éradication, exprimant « la solidarité de notre pays avec l’Arabie saoudite ».

Le mouvement de résistance au Yémen a tiré un missile de longue portée contre la région de La Mecque en Arabie saoudite, vendredi dernier, qui conduit une coalition arabe contre le peuple yéménite. Le mouvement Ansar Allah, qui mène la résistance contre la coalition, a affirmé avoir visé l’aéroport international de la ville portuaire de Jeddah, sur la mer Rouge, et non la ville sainte.

Le missile a été tiré vers 21h locales (18h GMT) jeudi soir depuis la province de Saada, bastion de la résistance des houthis dans le nord du Yémen ciblant la ville de Jeddah. « La défense aérienne a pu l’intercepter et le détruire à environ 65 km de La Mecque sans faire de dégât », a indiqué la coalition dans un communiqué.

L’Arabie saoudite a déployé des batteries de missiles Patriot pour détruire les missiles balistiques tirés occasionnellement du Yémen vers son territoire.

Les six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG)– Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar– ont condamné l’attaque, décrite par eux comme « une preuve claire » que les rebelles ne veulent pas d’une solution politique au conflit qui déchire le Yémen depuis 19 mois.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email