-- -- -- / -- -- --
Culture

L’Algérie bien classée dans le chant religieux

L’Algérie bien classée dans  le chant religieux

L’Office national de la culture et de l’information a réservé, comme chaque année, sa structure de la salle Atlas pour le chant religieux durant le mois de Ramadhan. Pour cette édition, des troupes venant de diverses régions du territoire national animent les veillées.

Si les autres espaces de l’Onci ont mis l’accent sur la promotion de notre patrimoine artistique, l’élévation spirituelle a pris pour siège sa plus belle place et la plus vaste structure qui est la salle Atlas, réunissant d’excellentes conditions de scène avec le confort du public.

C’est dire l’importance accordée à la nourriture de l’âme et de l’esprit durant le mois béni du Ramadhan. Ces veillées avaient un caractère international.

A l’affiche des éditions précédentes figuraient de célèbres troupes des pays musulmans du Moyen-Orient, du Maghreb, de l’Asie. Ainsi, c’est la salle Atlas qui a accueilli à plusieurs reprises les derviches tourneurs de la ville de Konya en Turquie, un ensemble célèbre dans le monde entier qui a fait connaître la magie de la spiritualité en Islam.

Nos troupes du chant religieux rivalisent avec leurs homologues au niveau international et se trouvent bien classées dans les concours régissant cette discipline dans le monde musulman.

C’est ainsi que dans le programme du mois de Ramadhan de cette année, des interprètes nationaux du chant religieux ont été de brillants lauréats dans des festivals organisés dans les pays du Golfe. Ils passent sur la scène de la salle Atlas au grand bonheur d’un public à la recherche du prolongement de moments de recueillement, de méditation et de renforcement de la foi après les prières du soir.

Depuis le début de ce programme de chants religieux le 10 juin, plus d’une dizaine de troupes, à raison de deux par soirée, se sont déjà produites. Elles sont venues d’Alger, Oran, Skikda, Ouargla, Blida, Mostaganem, Ghardaïa, Tébessa, Relizane, Béchar.

D’autres troupes sont à l’affiche jusqu’au 2 juillet, jour de clôture. Pour ce soir, lundi 20 juin, la salle Atlas présente trois troupes, celles de El Hafoudiya de Biskra, de Boussaada avec pour chanteur Nadjib Ayach et la troupe Tafitika de Sétif. Le programme se pousuit avec les troupes issues de Tindouf, Tizi Ouzou, M’sila, Ghardaïa, Oued Souf, et de nouveau d’Alger, Mostaganem et Blida. »

Pour ne pas alourdir les programmes et mettre à l’aise le public afin de ne pas l’obliger à venir chaque soir, nous avons inséré des pauses de quelques jours dans le passage sur scène des troupes », précise Yazid de l’Office national de l’information et de la culture, soulignant que l’entrée est gratuite.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email