-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie au côté de la coalition contre Daesh

L’Algérie au côté de la coalition contre Daesh

L’Algérie a rejoint la coalition internationale contre l’organisation terroriste Daesh (l’État islamique en Irak et au Levant).

C’est ce qu’a annoncé le secrétaire d’État américain, John Kerry lors d’une conférence conjointe à Washington avec son homologue algérien Ramtane Lamamra sans préciser la nature du soutien apporté par l’Algérie.

Les Etats-Unis ont annoncé que plus de quarante pays participeraient, d’une manière ou d’une autre, à la coalition contre Daesh. Parmi eux, vingt-cinq sont nommés dans une liste fournie par le département d’Etat. D’autres pourraient collaborer de manière plus discrète dans divers domaines : diplomatie, renseignement, assistance militaire, lutte contre le recrutement et les réseaux financiers du groupe djihadiste.

L’Algérie rejette toute implication militaire dans aucun conflit.
Cette coalition a reçu hier l’appui du Conseil de sécurité de l’ONU quelques jours de l’ouverture du débat à l’Assemblée générale de l’ONU, le 24 septembre, qui sera dominé par la question de Daesh.
A l’issue de cette réunion ministérielle, présidée par le secrétaire d’Etat américain John Kerry et à laquelle participaient les représentants d’une trentaine de pays dont l’Algérie, les 15 pays membres du Conseil ont adopté une déclaration exhortant « la communauté internationale, dans le respect du droit international, à renforcer et étendre le soutien au gouvernement irakien dans sa lutte contre l’EI et les groupes armés qui lui sont liés « .

Cette rencontre visait avant tout à « donner du relief « à la mobilisation diplomatique amorcée à la suite de l’offensive de l’EI, qui a conduit les terroristes aux portes de Bagdad et amené les Etats-Unis à engager, le 8 août, une campagne de frappes aériennes en Irak.

Le chef de la diplomatie algérienne multiplie aux Etats-Unis ses contacts sur le sol américain avec plusieurs responsables à la veille de la tenue d’une réunion à New York consacrée à la situation en Libye. Une réunion qui verra la participation des pays clés de l’Afrique du Nord, comme l’Algérie et l’Égypte.

« Nous savons tous que la Libye fait actuellement face à des défis. L’Algérie de par son état de proche voisin de ce pays est concernée par cette situation ainsi que l’Égypte », a déclaré M. Kerry endossant le rôle mené par l’Algérie dans ce pays et également au Mali.
Lamamra, a souligné que la Libye et le Mali étaient au centre de l’action diplomatique de l’Algérie qui apporte également sa contribution à la solution d’autres questions internationales.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email