-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie assure plus de 70% de son alimentation par la production locale

L’Algérie assure plus de 70% de son alimentation par la production locale

L’Algérie assure plus de 70% de son alimentation par la production nationale, et le défi consiste à cibler les filières stratégiques pour faire face aux besoins alimentaires de base de la population, réduire les importations et relancer les exportations, a indiqué un haut responsable de ministère de l’Agriculture.

« Aujourd’hui, l’Algérie assure plus de 70% de son alimentation par la production nationale. Elle dégage aussi des excédents pour certains produits qui lui permettent d’être présente sur le marché international dont les dattes, l’huile d’olive, les produits maraîchers, les pommes de terre et les fruits », a précisé le SG du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche Belkacem Chadi, lors d’un panel sur l’agriculture et l’agroalimentaire organisé en marge de la 26e Foire de la production nationale.

Selon Chadi, cette dynamique de production « doit être consolidée » par le renforcement des capacités de transformation, de conservation et de stockage sous froid des produits agricoles, notamment les fruits et légumes.

L’amélioration du fonctionnement des circuits de distribution des produits agricoles et alimentaires est un défi à relever et doit être encadrée par une organisation interprofessionnelle efficace des filières et par l’avènement de la grande distribution moderne.

Il a, en outre, affirmé que l’un des autres défis pour le secteur agricole est de garantir une augmentation significative de la production nationale « en ciblant les filières stratégiques pour faire face aux besoins alimentaires de base de la population, réduire progressivement les importations et relancer les exportations ».

Dans ce cadre, Chadi a indiqué que la stratégie de son ministère vise à répondre au défi de la sécurité alimentaire, avec un « nouveau modèle agricole », structuré principalement autour de l’investissement privé comme nouveau moteur de la croissance agricole, notamment dans le cadre du partenariat public-privé et privé-privé. : « Ce modèle repose aussi sur le développement soutenu des filières stratégiques dont les céréales, le lait, les fourrages et les viandes.

Il s’appuie également sur l’irrigation en système économiseur d’eau, l’intégration agro-industrielle, le renforcement des systèmes de régulation, la substitution aux importations massives de certains produits et la relance des exportations des produits agricoles et agroalimentaires, permettant de diversifier les ressources financières extérieures », dit-il.

A ce propos, il a appelé les opérateurs économiques à saisir l’opportunité offerte par la récente décision du gouvernement consistant à interdire l’importation de 851 produits dont 400 sont agricoles.

Chadi a révélé la mise en œuvre d’un autre programme de création de nouvelles exploitations agricoles qui vise à l’accroissement du potentiel foncier productif qui passera, à moyen terme, de 8,5 millions à 9 millions d’hectares.

Il a indiqué, dans ce sillage, que 853 300 ha ont été attribués à 19 875 concessionnaires, dont
520 000 ha (61% de la superficie totale) à 1 532 investisseurs porteurs de projets structurants et intégrés dans les filières stratégiques avec une valeur d’investissement estimée à 700 milliards de DA.

Dans ce cadre, il a fait savoir que les volumes de production dans les filières principales vont continuer à progresser à l’horizon 2022 : 53 millions de quintaux de céréales, 69,5 millions de quintaux de pommes de terre, 11 millions de quintaux de dattes, 6,3 millions de quintaux de viandes rouges, 6,7 millions de quintaux de viandes blanches et 4,8 milliards de litres de lait frais.

ors des débats, des opérateurs ont appelé à un accompagnement de l’Etat pour les aider à exporter, notamment pour ce qui est appelé « produits terroirs », et à la mise en place d’un laboratoire national pour assurer la conformité des produits à exporter.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email