-- -- -- / -- -- --
Nationale

«L’Algérie a gagné son combat de prévention contre l’extrémisme religieux»

«L’Algérie a gagné son combat de prévention contre l’extrémisme religieux»

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, a déclaré que l’Algérie a gagné son combat de prévention contre l’extrémisme religieux.

Cela a été possible grâce à la politique nationale de protection et de prévention contre cette forme d’extrémisme, à travers la formation de l’ensemble des cadres religieux au niveau des instituts nationaux du secteur, sous l’encadrement de spécialistes nationaux ayant puisé la science de la charia du Saint Coran et de la sunna (conduite du prophète Mohamed QSSSL), a-t-il ajouté, à l’occasion de l’inauguration de l’Institut national de formation des personnels du secteur à Illizi.

Les instituts nationaux de formation relevant du secteur des affaires religieuses, existant dans différentes régions du pays, à l’instar d’In Salah et de Tamanrasset, constituent « un front de l’Islam modéré », l’Islam prônant le juste-milieu et au service de la société, a souligné Mohamed Aissa, précisant que les pays du voisinage et d’autres s’empressent d’envoyer leurs enfants se former en Algérie.

L’Institut national, implanté dans le quartier Er-Rimel, au chef lieu de wilaya d’Illizi, compte 12 salles de cours, une aile administrative, deux dortoirs (300 places), un réfectoire de 200 places et une salle de prière de 400 fidèles.

Il est encadré par 16 pour enseignants et compte actuellement 112 étudiants, selon les explications fournies à la délégation ministérielle.

Auparavant, M. Aïssa avait inauguré, dans la wilaya déléguée de Djanet (440 km au sud d’Illizi), la mosquée « Hamza Ben Abd El-Mottalib, sise au quartier Ifri, d’une capacité d’accueil de plus de 3 000 fidèles, avant de s’enquérir, au niveau du même quartier, du chantier d’une école coranique de 180 places, dotée d’un régime d’internat et dont les travaux de réalisation ont atteint un taux d’avancement de 75%.

Au quartier El-Mihane, le ministre s’est également enquis du chantier de la mosquée « Ali Ben Abi Taleb, dont le taux des travaux est à 75%. Elle et devrait être ouverte à la prière pour le ramadhan prochain.

Après avoir écouté une série de préoccupations soulevées par des représentants de la société civile et liées au déficit en imams, le ministre a appelé les apprenants du Saint Coran à rejoindre l’Institut national de formation spécialisé des corps de l’administration des affaires religieuses d’Illizi pour bénéficier d’une formation puis d’un recrutement dans leur région au terme de leur formation.

Dans la commune d’In Aménas (240 km d’Illizi), M. Aissa a visité la mosquée Omar-Ibn El-Khettab construite en préfabriqué et qui sera remplacée, grâce un montant de 150 millions de dinars accordé au titre du fonds de développement des régions du Sud de 2014, par une nouvelle mosquée d’une capacité d’accueil de 2 300 fidèles.

Le ministre a mis à profit cette visite pour inspecter le chantier de réalisation, au quartier des 100 Logements, de la mosquée Anas Ibn Malek, comportant une école coranique, dont les travaux de réalisation sont à 60%, avant d’inspecter la mosquée Khaled-Ibn El-Walid, ainsi que la mosquée « Sunna » dans le quartier des 16 Logements.

Il a appelé les autorités locales à délivrer un certificat de conformité permettant l’accomplissement de la prière du djoumoua (du vendredi) au sein de cet édifice religieux.

Il a en outre inspecté le chantier d’une annexe du Centre culturel islamique au quartier Er-Rimel, avant de lancer le projet d’une mosquée au quartier El-Wiam et d’inspecter la mosquée Zeid-Ibn Thabet, au chef-lieu de wilaya. Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, a présidé, hier à Illizi, un séminaire national sur « Le rôle des établissements religieux et de la société civile dans la préservation de la nation ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email