-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Algérie a encore augmenté ses importations de céréales

L’Algérie a encore augmenté ses importations de céréales

La production céréalière nationale a enregistré une hausse en s’établissant à 40 millions de quintaux durant la campagne moissons-battages 2014-2015, contre 35 millions de quintaux lors de la saison précédente (+14,3%).

Mais la hausse de la production des céréales n’a pas eu l’effet escompté sur les importations puisque celles-ci ont également augmenté pour atteindre 7,8 millions de tonnes de janvier à juillet dernier contre 6,85 millions de tonnes à la même période de 2014.

Le montant déboursés pour ces importations a atteint 2,108 milliards de dollars (usd) durant les sept premiers mois de 2015, contre 2,073 milliards à la même période de 2014 (+1,7%), selon le Centre national de l’information et des statistiques des douanes (CNIS).

Le directeur général l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), Mohamed Belabdi, estime que « par rapport aux conditions climatiques que nous avons eues, nous avons réussi à éviter la catastrophe avec la production réalisée de blés dur et tendre et d’orge durant la campagne moissons-battages de cette année ». Il ajoute que c’est une campagne moyenne en terme de rendement, mais qui reste « satisfaisante » par rapport au manque de pluviométrie constaté durant les mois d’avril et de mai notamment.

Pour l’importation des blés (dur et tendre), la facture s’est chiffrée à 1,5 milliard usd contre 1,45 milliard usd durant les sept premiers mois de 2014 (+3,44%). Les quantités des blés importés ont également enregistré une tendance haussière, passant de 4,42 millions de tonnes à 4,9 millions de tonnes (+10,85%).

Par catégorie de blés, la facture d’importation du blé tendre, dont l’Algérie importe la quasi-totalité de ses besoins, a atteint 962,53 millions usd (3,77 millions de tonnes) contre 983,2 millions usd (3,22 millions de tonnes), soit une légère baisse de 2,1% en valeur et en hausse de 16,85% en quantité.

Pour ce qui est du blé dur, la facture a augmenté de 15,07% passant à 538,98 millions de dollars (1,138 million de tonnes) contre 468,38 millions de dollars (1,196 million tonnes), selon le CNIS. Concernant l’orge, le coût des importations a augmenté de 27,71% entre janvier et juillet 2015 passant à 101,62 millions de dollars (422.963 tonnes) contre 79,57 millions de dollars (301.145 tonnes).

Quant aux importations du maïs (semences et autres), elles se sont chiffrées en baisse de 7,11% en valeur à 503,43 millions usd (2,46 million de tonnes) contre 541,96 millions usd (2,13 millions de tonnes). Les importations du maïs de semence ont marqué une baisse de 60% en valeur passant de un million usd à 408 752 dollars, selon les chiffres publiés par l’APS.

Les importations de l’avoine ont connu une hausse importante en valeur et en volume, passant à 1,47 million usd (5 465 tonnes) contre 15 609 usd (22 tonnes) durant les sept premiers mois de 2014. En 2014, la facture des importations algériennes des céréales s’était établie à 3,54 milliards de dollars, en hausse de 12% par rapport à 2013.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email