-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’affaire d’Adlène Mellah : Le procès en appel ce mercredi

L’affaire d’Adlène Mellah : Le procès en appel ce mercredi

Le président de la première chambre pénale de la cour d’appel d’Alger, Amrani Abdenour, statuera ce mercredi dans l’appel introduit par le procureur de la République du tribunal de Bab El-Oued concernant l’affaire du journaliste Adlène Mellah, du photographe Abdelaziz Adjal et d’Abdelhafid Negrouche.

Pour rappel, les trois mis en cause ont été poursuivis pour « attroupement non autorisé sur la voie publique ». L’accusation de « désobéissance et outrage à des officiers dans l’exercice de leur fonction » a été éliminée par le juge.

Ainsi, Adlène Mellah a été condamné à un an de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 dinars pour s’être rendu coupable des faits qui lui ont été reprochés durant l’instruction judiciaire.

Le photographe Abdelaziz Adjal et Abdelhafid Negrouche, tous deux poursuivis dans la même affaire et pour les mêmes accusations, ont, quant à eux, écopé d’une peine de quatre mois de prison ferme, assortie d’une amende de 50 000 DA.

Lors de leur passage à la barre, les trois inculpés ont nié avoir eu l’intention d’outrager, entre autres des officiers de la police, mais ont par contre reconnu avoir organisé un mouvement de protestation contre l’arrestation du footballeur Fodil Dob et l’acteur Kamel Bouakaz.

Le 18 décembre dernier, la première séance du procès Adlène Mellah, Abdelaziz Adjal et Abdelhafid Negrouche a été marquée par le retrait des avocats de la défense.

Ces derniers ont introduit un appel à la chambre pénale de la cour d’Alger, dans lequel ils insistent sur la révision des décisions prises par le président du tribunal correctionnel de Bab El-Oued car ils estiment que celle-ci étaient « trop lourdes ».

Il est à rappeler que les services de sécurité dépendant de la sûreté de daïra d’Hussein Dey ont avorté récement un sit-in des représentants de la société civile, qui devait être organisé à l’entrée de la cour d’Alger, en signe de protestation contre « les conditions de détention, considérées comme mauvaises par les parents, les proches mais aussi par les avocats d’Adlène Mellah ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email