-- -- -- / -- -- --
Nationale

Lafarge devient Lafarge-Holcim le nouveau géant du ciment

Lafarge devient Lafarge-Holcim le nouveau géant du ciment

La fusion entre les deux leaders du ciment le français Lafarge et le suisse Holcim a été officialisé hier, pour donner naissance au groupe Lafarge-Holcim qui a pour ambition de devenir le leader et l’acteur le plus performant du secteur des matériaux de construction.

Le nouveau numéro un mondial du ciment, fort d’une expérience de 180 ans pèse désormais plus de 35 milliards d’euros de chiffre d’affaires avec près de 130.000 salariés dans 115 de pays, et dispose du premier centre de recherches et développement dans les services de construction au monde. 

Lafarge-Holcim a organisé hier dans son nouveau siège à Zurich une conférence de presse diffusé simultanément sur internet à travers le monde pour la presse internationale, Eric Olsen, Directeur général de LafargeHolcim a déclaré : ” Nous entrons dès à présent dans la prochaine étape de notre transformation qui doit nous permettre de devenir un leader dans tous les domaines – une entreprise soucieuse d’avoir un impact positif sur le monde et qui peut réellement faire la différence pour ses clients, ses employés, ses actionnaires et pour la société dans son ensemble. “

Le nouveau groupe a opté sur une transformation stratégique en se fondant sur les meilleurs atouts de Lafarge et de Holcim. Le groupe confirme l’objectif de 1.4 milliards de de synergies dans les trois ans à venir grâce à la complémentarité entre les deux cimentiers.

 Lafarge-Holcim compte également se différencier par des produits et solutions innovants, grâce à son centre de R&D.
LafargeHolcim sera organisé selon un nouveau modèle opérationnel au service des clients locaux, tout en tirant parti de la taille du Groupe, de sa présence géographique, et de ses capacités au niveau mondial. Il combine les échelons nationaux et régionaux qui bénéficient d’une large autonomie et de l’expertise des fonctions Groupe.

Aucun changement pour l’Algérie

Pour ce qui est de l’Algérie, les activités de Lafarge se poursuivront dans une totale continuité de management, de structure et de stratégie affirment les responsables de Lafarge Algérie, en affirmant que cette dernière continuera à jouer son rôle d’entreprise citoyenne au service du développement du secteur de la construction.

La fusion des deux groupes va nous aider à renforcer notre capacité d’innovation pour nous permettre de mieux contribuer aux défis de l’urbanisation du pays.
Le groupe avait annoncé une série de désinvestissement dans plusieurs pays, mais l’Algérie ne sera pas concernée du fait qu’Holcim n’était pas présente en Algérie avant sa fusion avec Lafarge.

Pour rappel Lafarge Algérie emploie 2600 collaborateurs et possède deux usines cimenteries à M’Sila et à Oggaz (Mascara) avec une capacité totale de production de 8,6 mi T/an, et gère également en partenariat avec le GICA la cimenterie de Meftah (1.2 mi/an), un troisième usine est également en construction à Biskra. Lafarge Algérie compte aussi 30 centres de production de béton, réseau en croissance continue, d’une capacité actuelle d’un million de mètres cubes.

Cette nouvelle fusion permettra à Lafarge Algérie de s’appuyer sur un groupe solide afin d’apporter des réponses efficaces aux challenges de l’urbanisation, construction d’infrastructures modernes, performantes.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email