-- -- -- / -- -- --
Culture

L’Académie des Oscars présente ses excuses à Sacheen Littlefeather

L’Académie des Oscars présente ses excuses à Sacheen Littlefeather

Cinquante ans après avoir été huée sur la scène des Oscars pour avoir refusé, au nom de Marlon Brando, une récompense en protestation contre le traitement par Hollywood des Amérindiens, Sacheen Littlefeather a reçu des excuses de la part de l’Académie des arts et des sciences du cinéma, a annoncé lundi l’organisation.

Mieux vaut tard que jamais. D’origine Apache et Yaqui, l’actrice et militante Sacheen Littlefeather, qui avait été conspuée lors de la cérémonie des Oscars de 1973 alors qu’elle expliquait pourquoi Marlon Brando, qui n’était pas venu, ne pouvait accepter sa récompense du meilleur acteur pour «Le Parrain» a, en cet été 2022, reçu des excuses de la part de l’Académie. Dans un texte qu’il avait lui-même écrit, Marlon Brando avait accusé Hollywood de verser dans le stéréotype en «dégradant les Indiens» et en se «moquant de leur nature, la dépeignant comme sauvage, hostile et malveillante».

Sacheen Littlefeather avait plus tard relaté que des agents de sécurité avaient dû empêcher John Wayne, la star des westerns, de l’agresser physiquement.

Dans les années qui ont suivi, Littlefeather avait déclaré avoir été moquée, discriminée et personnellement attaquée pour sa brève apparition aux Oscars. Elle avait expliqué que ce discours lui avait coûté sa carrière, estimant que le gouvernement américain avait encouragé l’industrie du divertissement à éviter de l’embaucher afin de mettre fin au militantisme des Indiens d’Amérique.

«Les insultes que vous avez subies à cause de cette déclaration étaient déplacées et injustifiées», dit le courrier envoyé en juin par le président de l’époque de l’Académie, David Rubin. «Le fardeau émotionnel que vous avez porté et le coût pour votre propre carrière dans notre industrie sont irréparables». Rubin a également qualifié le discours de l’actrice de «déclaration puissante qui continue de nous rappeler la nécessité du respect et l’importance de la dignité humaine». «Pendant trop longtemps, le courage dont vous avez fait preuve n’a pas été reconnu. Pour cela, nous vous présentons à la fois nos plus sincères excuses et notre sincère admiration».

L’Académie a publié cette lettre au moment où elle annonçait que Sacheen Littlefeather serait invitée à s’exprimer au musée des Oscars à Los Angeles le 17 septembre. «Nous, les Indiens, sommes des gens très patients – cela ne fait que 50 ans !», a réagi Sacheen Littlefeather, désormais âgée de 75 ans. «Nous devons garder notre sens de l’humour à ce sujet, tout le temps. C’est notre moyen de survie», a-t-elle ajouté. «Cela fait chaud au coeur de voir à quel point tant de choses ont changé depuis que je n’ai pas accepté l’Oscar il y a 50 ans».

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email