-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’absence de fraude une grande victoire

L’absence de fraude une grande victoire

La fraude n’a pas pris le dessus.  Le fait mérite d’être largement souligné même si le taux de participation de 23,7% a étonné beaucoup de monde, y compris l’opposition.

Beaucoup d’enseignements sont à tirer de ce scrutin inédit et singulier à la fois. D’abord, il y a eu absence de fraude, ce qui a donné du crédit à cette consultation. Depuis l’indépendance du pays, jamais un tel niveau de transparence et de régularité n’a été atteint.

Il faut le dire, la palme revient largement à l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), qui a bien tenu son rôle et montré sa neutralité. Cette Autorité a eu les coudées franches pour organiser, surveiller et contrôler le processus électoral depuis son début jusqu’à la fin.

De plus, l’ANIE a récupéré le fichier électoral qui, d’habitude, était en possession de l’administration, c’est-à-dire du ministère de l’Intérieur. Il convient toutefois de noter que le gouvernement a créé les conditions idéales, lesquelles ont permis d’éviter les habituels «bourrages des urnes». Ceci est un signal fort pour asseoir une crédibilité et marquer une rupture avec les pratiques du passé. Ce qui augure un changement dans le mode de gouvernance.

Même s’il n’y a pas eu d’observateurs étrangers impartiaux pour surveiller les urnes, l’expérience de cette confiance dépend de facteurs qui vont au-delà de la qualité technique des opérations électorales ou de l’efficacité de l’organisme de gestion des élections. Et c’est exactement cette grande leçon démocratique qu’on doit valoriser car la confiance du citoyen envers les institutions de son pays doit être un moyen décisif et efficace de participer à la vie politique du pays et de faire entendre sa voix.

D’autres efforts notables ont été consentis, notamment par l’ANIE, dans le cadre de la gestion de cette élection. Les moyens mis en œuvre pour régler les problèmes, et les avis sur la meilleure façon d’y parvenir ont également évolué. La grande inconnue de ce scrutin était le fait d’aller vers un référendum alors que les conditions objectives n’étaient pas réunies. L’Autorité de surveillance avait besoin de plusieurs mois pour assainir le fichier électoral car il s’agissait d’un travail colossal. C’est aujourd’hui chose faite. L’autre grand enseignement de ce scrutin est le phénomène de l’abstention qui gagne du terrain au fur et à mesure des scrutins organisés. Lors de la présidentielle de décembre 2019, le taux a avoisiné les 38%, soit un net recul de 15% par rapport au scrutin du 1er novembre. Ce phénomène résulte d’abord d’un code électoral discutable, des résultats officiels suspects et d’une présomption de culpabilité en matière de fraude électorale. L’abstention est enfin la conséquence d’un électorat échaudé, démobilisé, suspicieux et exigeant. Le multipartisme en Algérie a 30 ans. Certes, l’expérience de l’Algérie en la matière est courte mais elle est suffisamment riche pour en comprendre aujourd’hui les grandes caractéristiques. Un examen rapide des scrutins passés laisse transparaître un phénomène massif : celui de l’abstention. Depuis 2002, les Algériens remplissent de moins en moins leur devoir électoral.

Les taux d’abstention augmentent scrutin après scrutin, jetant un discrédit supplémentaire sur des résultats électoraux. Après les élections législatives de 2007, qui ont connu un taux d’abstention record, la défunte commission nationale autonome de surveillance avait relevé, dans son rapport préliminaire, de nombreux cas de fraude. Son président, Saïd Bouchaïr, avait publiquement, avant de se rétracter, évoqué des situations de fraude avec bourrage des urnes et interdiction de la présence d’observateurs dans certains bureaux. Depuis l’avènement du multipartisme en 1990, les taux de participation les plus élevés ont été enregistrées à deux reprises : en 1990 et 1995. Avec 25% d’abstention, l’élection présidentielle de 1995 est l’échéance électorale qui a connu la plus forte mobilisation des électeurs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email