-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

L’ablation de l’œil est indiquée dans les cas de Rb unilatéral étendu

L’ablation de l’œil est indiquée dans les cas de Rb unilatéral étendu

« Le rétinoblastome est la tumeur intraoculaire la plus fréquente de l’enfant. Son incidence est de 1/15000 à 1/20000 naissances. 60 % de ces tumeurs sont unilatérales avec un âge médian au diagnostic de 2 ans. La plupart étant des formes non héréditaires. 40 % sont des formes bilatérales avec un âge médian au diagnostic de 1 an, a indiqué le Pr Louiza Chachoua, chef de service ophtalmologie au CHU de Hussein dey, ex Parnet.

« Toutes les formes bilatérales et multifocales unilatérales sont héréditaires, et une anomalie génétique est retrouvée dans 100 % des formes familiales et dans plus de 80 % des formes bilatérales.
Selon la spécialiste, on retrouve deux symptômes révélateurs majeurs à savoir la leucocorie, c’est-à-dire un aspect blanchâtre de la pupille, le strabisme et Il existe aussi d’autres signes qui sont plus rares, la buphtalmie, la rubéose irienne, l’hypopion et la baisse de la vision …

Pour la spécialiste, le diagnostic du rétinoblastome reste essentiellement clinique fondé sur l’examen du fond d’œil sous anesthésie générale en milieu spécialisée avec visualisation des lésions pour lesquelles une classification internationale est établie et constitue une aide pour l’orientation thérapeutique. « Des examens complémentaires sont nécessaires pour confirmer le diagnostic : une échographie oculaire, une imagerie oculaire et cérébrale, une imagerie par résonnance magnétique, une sintigraphie osseuse…, a-t-elle expliqué

Abordant les aspects thérapeutiques, le Pr Chachoua a précisé que « Les indications thérapeutiques sont fonction de l’âge du patient, du caractère uni ou bilatéral du rétinoblastome, du nombre et de la localisation des tumeurs, de l’existence d’essaimage dans le vitré… de la taille des tumeurs » .

Il faut savoir que des aspects pronostics restent nécessaires à savoir, le dépistage précoce, la prise en charge adaptée par une équipe multidisciplinaire et surtout une collaboration étroite entre ophtalmologues et pédiatres oncologues.

Pour les traitements conservateurs, la chef de service ophtalmologie a souligné que « Les plus grandes avancées thérapeutiques dans le domaine du rétinoblastome concernent les traitements conservateurs.

Ils sont indiqués dans 20 % des Rb unilatéraux et dans la grande majorité des formes bilatérales. Pour ce qui est des traitements non conservateurs, l’énucléation de première intention c’est-à-dire l’ablation de l’œil est indiquée dans les cas de Rb unilatéral étendu (80 % des cas environ) et de l’œil le plus atteint en cas de Rb bilatéral. Un traitement adjuvant est souvent nécessaire selon les résultats histopathologiques de la pièce d’énucléation.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email