-- -- -- / -- -- --
Nationale

La villa d’un haut conseiller de ministère cambriolée

La villa d’un haut conseiller de ministère cambriolée

Le cambrioleur en série a déjà été condamné plusieurs fois pour usurpation d’identité et pour fausse déclaration d’usurpation d’identité. Parmi ses nombreuses victimes, un haut conseiller dans l’un des ministères les plus importants du gouvernement ainsi qu’un émigré résidant à l’étranger.

Le cambrioleur, auteur de plusieurs vols par effraction ciblant des maisons luxueuses à Alger, a été arrêté dimanche passé en flagrant délit par les éléments de la police judiciaire (PJ) d’Hussein Dey. Selon la cellule de communication de la sûreté de wilaya d’Alger, il s’agit d’un récidiviste, un dangereux cambrioleur en série auteur de plusieurs vols par effraction et de nombreuses victimes.

Du côté des enquêteurs de la Police judiciaire d’Hussein Dey, un seul détail, mais ô combien important, concernant le mode utilisé par le cambrioleur en série était en leur possession. Il s’agit d’une paire de gants en cuir. C’est d’ailleurs grâce à cet important renseignement que les hommes de la PJ ont pu mettre la main sur lui.

A chaque opération, le voleur mettait la main sur les objets de grande valeur, les bijoux, des sommes d’argent, en devises et en monnaie nationale, des téléviseurs plasma, des démodulateurs numériques, des ordinateurs haut de gamme, des montres et des smartphones.

Dans chaque cambriolage commis par le présumé, il mettait la maison sens dessus dessous pour s’assurer de ne rien laisser derrière lui. Il portait des gants à chaque fois et était muni d’un burin pour forcer les portes blindées. 

Lorsque l’accès était totalement verrouillé, le jeune cambrioleur escaladait le mur pour s’introduire à l’intérieur des villas. Ici, il vol tout ce qui est cher. A commencer par des bijoux, des montres et des smartphones aussi, des sommes d’argent surtout en devises, mais également des téléviseurs de haute définition, des démodulateurs et des microordinateurs de haut de gamme.

Avant de quitter les lieux, le présumé ne laisse aucune trace qui peut divulguer son identité y compris ses empreintes ou ses sueurs pour brouiller les pistes des enquêteurs.

Pour cela, il a tout prévu à l’avance en utilisant une paire de gants en cuir mais aussi en mettant des sachets pour couvrir les semelles de ses chaussures. D’ailleurs, il portait toujours des gants en cuir et mettait des sachets pour couvrir les semelles de ses chaussures. C’était donc un malfaiteur professionnel.

Son arrestation a été rendue possible grâce à son point faible : en effet il surveille sa nouvelle cible longtemps. Il fait preuve d’une longue temporisation lorsqu’il supervise sa nouvelle cible et sa nouvelle victime.

Le présumé passe plusieurs heures à l’intérieur de son véhicule devant sa cible pour pouvoir planifier un cambriolage, et pendant tout ce temps les gens qui passent et surtout le voisinage de la maison ciblée ont remarqué sa présence suspecte.

C’est ainsi que le présumé cambrioleur a fini par être repéré et arrêté. Il a été interpellé dans la journée de dimanche dernier, dans l’après-midi, dans un quartier d’Hussein Dey, et ce grâce à la contribution des habitants de ladite commune qui ont fourni d’importants renseignements aux enquêteurs de la police judiciaire portant sur le profil du cambrioleur.

Le jeune cambrioleur a été pris en flagrant délit en train de superviser sa nouvelle cible, une maison située dans ladite commune, pour la cambrioler. Alors qu’il supervisait la villa à l’intérieur de son véhicule, les policiers enquêteurs de la PJ ont profité de ce moment de ralentissement pour passer à l’intervention.

Ils l’ont coincé à l’intérieur de sa voiture qui était en stationnement devant la maison ciblée. Le jeune cambrioleur a été pris en flagrant délit à l’intérieur de son véhicule. En le fouillant, les agents de sécurité ont retrouvé sur lui une paire de gants en cuir utilisée à chaque cambriolage.

Emmené au siège de la brigade d’enquête personnelle, le présumé cambrioleur a été identifié par les enquêteurs, ce dernier ayant déjà été condamné plusieurs fois pour des affaires d’usurpation d’identité, fausse déclaration d’usurpation d’identité ainsi que d’autres affaires de vols dont il est l’auteur, notamment des vols d’accessoires de véhicules et des vols par effraction.

Le suspect a fini par avouer son implication directe dans les cambriolages des deux maisons : celle du haut conseiller d’un ministère sensible, vraisemblablement le ministère de la Défense, et celle d’un émigré algérien résidant en Europe.

Dans la villa du haut conseiller, le cambrioleur a volé de l’argent en devises et deux micro-ordinateurs haut de gamme, tandis que dans l’appartement luxueux de l’émigré, situé, dans la banlieue algéroise, le malfaiteur a pris deux smartphones et une somme importante d’argent en devises.

Toutefois, il a fini par tomber. Présenté avant-hier devant les instances judiciaires, le cambrioleur en série a été emprisonné, conclut le communiqué de la cellule de communication de la sûreté de wilaya d’Alger. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email