-- -- -- / -- -- --
Nationale

La veuve de Zighoud Youcef inhumée à Constantine

La veuve de Zighoud Youcef inhumée à Constantine

Aïcha Trifa, la veuve du chahid Zighoud Youcef, a été inhumée jeudi au cimetière de Djebel El-Ouehch à Constantine. Ravie aux siens à l’aube du même jour à l’âge de 90 ans, celle qui fut la compagne du premier responsable de la zone 2 et non moins membre du groupe des 22 était originaire de la localité d’El-Harrouch, dans la wilaya de Skikda.

Ayant vécu au temps du colonialisme dans la région de Smendou rebaptisée après l’indépendance au nom de son défunt mari, elle ne tardera pas, aussitôt la liberté du peuple algérien recouvrée, à venir s’installer dans la cité constantinoise.

Elle vivra une année à Sidi Mabrouk avant de déménager dans un appartement au Coudiat où elle passera le restant de sa vie en compagnie de son unique fille Chaima.

Née en 1925, la défunte avait six enfants. Cinq mourront assez jeunes et seule une fille survivra. Elle a laissé aussi une petite-fille. Cette dernière révèlera d’ailleurs au Jeune Indépendant que sa grand-mère parlait peu de son défunt mari.

« Il lui arrivait rarement d’évoquer le défunt », nous a affirmé la jeune fille. La défunte avait très peu accès aux informations relatives aux activités militante et nationaliste de Zighoud Youcef, dont elle était au demeurant très fière, nous rajoute-elle.

L’un des historiques de la Révolution, Zighoud Youcef, né le 18 février 1921 dans le village Smendou qui porte aujourd’hui son nom (Constantine), est tombé en martyr à Sidi Mezghiche le 25 septembre 1956 dans un accrochage avec l’armée française. Membre des « 22 « et du CRUA, il a été désigné commandant de la Wilaya II avec le grade de colonel.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email