-- -- -- / -- -- --
Nationale

La vaccination contre la rougeole et la rubéole se poursuit dans les écoles

La vaccination contre la rougeole et la rubéole se poursuit dans les écoles

Le directeur de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le docteur Djamel Fourar, a déclaré hier que la vaccination à l’école a été instaurée depuis 20 ans et continuera d’exister pour la protection de nos enfants de la rougeole et de la rubéole.

La campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole en milieu scolaire, destinée aux élèves âgés entre 6 et 14 ans et organisée chaque année en coordination avec les ministères de la Santé et de l’Education nationale, a connu, durant la campagne organisée du 6 au 15 mars 2017, un refus de la part des parents d’élèves. Intervenant sur les ondes de la Chaîne III de la radio algérienne, le Dr Fourar a affirmé que la vaccination scolaire est « un programme de routine qui se fait le plus normalement du monde, et ce depuis 1997 « , soulignant l’existence de campagnes de vaccinations organisées dans un cadre spécifique, notamment « celle de 2003 qui s’est soldée par la vaccination de plus 10 millions d’enfants contre la rougeole et la rubéole « .
Selon lui, malgré le refus des parents d’élèves de faire vacciner leurs enfants, 1,5 million d’enfant ont été vacciné jusqu’à 2016.

Ces grandes campagnes de vaccination scolaire « entrent dans le cadre de la stratégie mondiale de l’élimination de ces deux maladies « , explique le Dr Fourar, qui ajoute que l’Algérie a été parmi les premiers pays dans le monde à avoir un calendrier de vaccination obligatoire. « La prévention est une priorité nationale « , a réitéré le représentant du ministère de la Santé.

A propos de l’élargissement du carnet de vaccination, l’intervenant a expliqué que celui-ci évolue en fonction de deux paramètres essentiels, à savoir la situation épidémiologique qui prévaut dans le monde ainsi qu’en Algérie et l’apparition de nouveaux vaccins à même d’apporter un plus sur le plan de l’immunité de l’enfant. « On compte tout ces paramètres pour offrir les meilleurs vaccins à nos enfants « , a-t-il déclaré.

Le taux de vaccination est en hausse, précise le Dr Fourar, qui indique que « sur l’ensemble des antigènes, la couverture vaccinale dépasse largement les 95% au niveau de tous les groupes d’âge « . « L’Algérie dispose d’une bonne couverture vaccinale qu’il faut maintenir pour éviter la réapparition et l’émergence de certaines maladies « , a conclu le Dr Fourar.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email